• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance moto

Les règles de l'assurance scooter

Publié par le

Que ce soit un scooter 50 cc ou 125 cc, la loi vous oblige à l’assurer au minimum avec la garantie responsabilité civile (« assurance au tiers ») qui permet d’indemniser un tiers en cas de sinistre mais elle ne prendra pas en charge aucun frais de réparation du scooter. Pour une meilleure couverture, mieux vaut souscrire une assurance scooter.

Les exigences de l’assurance scooter

Depuis le 1er janvier 2011, la loi exige que tous les cyclomoteurs (scooter 50 cc) soient immatriculés pour pouvoir circuler sur le réseau routier français.

Depuis cette date, tous les titulaires du permis B désirant conduire un scooter, doivent impérativement suivre une formation en conduite de moto, théorique et pratique de 7 heures, auprès d’une école de conduite. Les contrevenants s’exposent à une amende de 135 euros.

Notez aussi que l’assurance scooter ne prendra rien en charge en cas d’accident si le moteur du scooter a été modifié pour pouvoir rouler à plus grande vitesse. On parle en ce cas de « débridage ».

Les tarifs de l’assurance scooter

Le coût de l’assurance scooter dépend de plusieurs critères.

Si l’assurance d’un scooter 50 cc est moins chère que pour un 125 cc, un jeune conducteur payera plus cher son assurance car son profil présente « plus de risques » qu’un conducteur expérimenté pour les compagnies d’assurances. Un conducteur qui a un permis récemment obtenu payera donc plus cher son assurance scooter.

Enfin, le tarif de l’assurance varie selon les garanties que vous avez souscrites.

Moralité : consultez les sites de comparaison d’assurance pour trouver l’offre d’assurance qui répondra le mieux à vos besoins et à votre budget.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES