• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance moto

Les trottoirs pour deux-roues et piétons ?

Publié par le , Mis à jour le 05/01/2015 à 16:14

Le Conseil national de la sécurité routière (CNSR) aurait-il oublié que les piétons sont les acteurs les plus vulnérables en termes de sécurité routière ? C’est ce que pense Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, qui a été la seule à faire entendre sa voix lorsque la CNSR a confirmé le 8 décembre dernier sa volonté de transformer certains trottoirs en espace mixte pour piétons et deux-roues.

Une mesure de protection pour les motards

Les piétons pourraient bientôt ne plus être les usagers privilégiés des trottoirs. Le Conseil national de la sécurité routière (CNSR), institution de conseil gouvernementale, souhaite en effet changer la donne.

Ainsi, il a recommandé la transformation de certains trottoirs en France en espaces mixtes sur lesquels circuleraient vélos et piétons.

Cette recommandation datant du 8 décembre dernier est une mesure de protection pour les cyclistes, précise Patrice Jacquot, à la fois président de la Mutuelle des Motards et de la commission « 2 roues, 2 roues motorisés » du CNSR. Ainsi, les vélos pourront emprunter certains trottoirs et les piétons devront leur laisser de la place.

Une menace pour la sécurité des piétons

Les cyclistes seront certes mieux protégés, mais qu’en est-il des piétons ? Ces derniers, qui doivent déjà composer avec les terrasses de café sur les trottoirs, devront également partager le seul espace sûr avec des vélos.

Comment feront-ils pour esquiver les coups de guidon qu’ils risquent de recevoir sur des trottoirs déjà bien occupés ? Il n’y a que Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, qui s'est émue de leur sort lorsque cette mesure a été évoquée.

D’après elle, cet espace mixte représente un risque pour la sécurité des piétons, surtout celle des personnes âgées et des enfants. Elle a également rappelé que les piétons sont les plus vulnérables sur la route et que la Ligue se fait un devoir de les défendre. En réponse, Patrice Jacquot a estimé qu’il valait mieux que le cycliste percute le piéton avec un simple coup de guidon au lieu d’être heurté par un camion de 15 tonnes.

Comme une auto, un deux-roues doit être assuré. En effet, s’agissant d’un véhicule terrestre à moteur, il faut veiller à souscrire une assurance moto. Cela permet au motard d’être couvert en cas de sinistre.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES