Luko s'associe à Décathlon pour son assurance trottinette

Publié par Quentin Bas Lorant le 15/09/2022 à 15:35 , Mis à jour le 15/09/2022 à 15:57

Nouveau partenariat stratégique pour Luko, qui se lie à Décathlon pour proposer directement son assurance trottinette électrique aux clients de l'enseigne.

Développement à toute vitesse

L’année 2022 a été riche en actualité pour Luko, qui se revendique première assurtech d’Europe à destination des particuliers. En janvier, la startup fondée en 2018 annonçait le rachat de Coya, un assureur digital allemand qui lui a ouvert le marché continental avec son passeport européen.

En mars, sur le territoire national, Luko a également remporté le premier « appel d’offre » pour un contrat d’assurance groupe en assurance habitation. Les 10 000 particuliers inscrits ont ainsi pu profiter d’une couverture avantageuse négociée avec le néoassureur.

Et en cette rentrée, Luko noue un partenariat avec une entreprise française emblématique : Décathlon. L’association entre les deux entités est habile, car la chaîne d’équipements sportifs profite à plein de l’engouement pour les nouvelles mobilités. 

Engouement pour les nouvelles mobilités

Selon la Fédération des professionnels de la micro-mobilité (FP2M), il s’est vendu près d’un million de trottinettes électriques en France l’année dernière, contre 100 000 seulement en 2017. Une petite révolution dans laquelle s’est engouffré Luko dès 2018 en proposant une assurance pour trottinette à partir de 3,30 euros par mois. 

L’assurtech va désormais pouvoir poursuivre le développement de ce produit au sein des enseignes Décathlon, puisque l’assurance sera proposée par l’équipementier au moment de la vente de ses trottinettes en magasin. 

Mais la stratégie B2BC de Luko veut aussi s’inscrire dans une démarche de prévention. En effet, l’assureur rappelle que l’obligation d’assurance qui incombe aux utilisateurs des NVEI (Nouveaux Véhicules Électriques Individuels) n’est respectée que par 20 à 30% d’entre eux. 

Trottinette électrique : il est obligatoire de s'assurer

En France, en effet, tous les véhicules terrestres à moteur doivent être assurés (article L211-1 du Code des assurances), a minima par la responsabilité civile (assurance au tiers pour deux roues). La plupart du temps, les passionnés de nouvelles mobilités pensent être couverts par la responsabilité civile comprise dans leur assurance habitation. Mais dans la grande majorité des cas, elle ne couvre que l’usage du vélo non-électrique.

Au-delà du risque d’accident non-couvert, les « trottriders » risquent aussi une amende de 3 750 euros. C’est donc aussi dans un souci d’information que se nouveau partenariat va voir le jour, comme l’explique Jordan Simon, responsable des partenariats chez Luko :

« En tant que néo-assurance engagée, Luko place la prévention au centre de ses priorités. Cela fait plusieurs années que nous observons l'explosion du marché des trottinettes électriques mais malheureusement, très peu de Français sont au courant de l'obligation d'assurance. Grâce à ce partenariat, la qualité de conseil des équipes Decathlon va pouvoir aller de pair avec la prévention et ainsi toucher davantage de Français, pour mieux les protéger ». 

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance trottinette électrique

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES