Mixtaroute : les célébrités donnent de la voix

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance moto > Mixtaroute : les célébrités donnent de la voix

Actualité de l'assurance

Assurance motoVoir toute son actualité

Mixtaroute : les célébrités donnent de la voix

|
Consultations : 1591
Commentaires : 0
Prévenir les risques routiers avec Mixtaroute Saison III

Association à but non lucratif créée par les assureurs mutualistes du syndicat professionnel GEMA, GEMA Prévention vient de lancer la troisième saison de Mixtaroute. Ciblant les 14-25 ans, ce dispositif de sensibilisation entièrement digital peut compter sur la participation de nombreuses célébrités qui « parlent » à cette tranche d’âge.

Des célébrités qui répondent présent

Il y a quelques semaines, GEMA Prévention a dévoilé la 3e édition de son dispositif Mixtaroute soutenu par l’Education Nationale.

Mêlant musique et réseaux sociaux, l’opération propose aux 14-25 ans de raconter leur histoire sonore de la prévention des risques routiers. Une manière ludique de les sensibiliser à ces dangers.

Et, pour être tout à fait sûr de les toucher, Mixtaroute peut compter sur quelques célébrités qui ont participé au dispositif en prêtant leur voix - c’est le cas de Laurent Baffie, Baptiste Lecaplain, Gonzague et Quentin Mosimann - ou en réalisant des boucles musicales - grâce à Naïve New Beaters, Total Warr ou encore Birdy Hunt.

Twitter et Facebook mis à profit

Au-delà de ces illustres contributions, Mixtaroute utilise les mêmes outils que les 14-25 ans, à savoir les réseaux sociaux.

Une fois réalisé le mix de prévention, il faut procéder à son envoi pour participer au concours. Un mail de notification est alors envoyé qui récapitule les sons utilisés.

Chaque création fait l’objet d’une publication sur le mur Facebook du participant assortie d’un message de prévention qui sera visible pas tous ses amis. De même, le participant est invité à partager son mix enregistré auprès de son entourage par mail, sur Twitter ou sur Facebook pour récolter un maximum de suffrages.

Démultipliant l’information, ce dispositif a fait ses preuves « rendant visible » près de 1,7 million d’informations de prévention lors de la deuxième édition de Mixtaroute.

Une sinistralité routière accrue pour les 15-24 ans

Pourquoi une telle opération ? En 2011, 957 jeunes entre 15 et 24 ans ont perdu la vie sur les routes de France. Dans la moitié des cas, les victimes sont les seules impliquées dans l’accident.

Ces tristes statistiques illustrent une réalité : la route est la première cause de mortalité pour cette tranche d’âge, deux fois plus touchée par les accidents de la circulation que le reste de la population.

Chaque année, ce sont également 22 000 victimes qui périssent sur les routes ou sont blessées. Par ricochet, cela touche plusieurs centaines de milliers de personnes si l’on tient compte de l’entourage de ces victimes.

Malheureusement, à cet âge, l’on n’entend pas forcément les messages de prévention. D’où, le dispositif Mixtaroute.


L’avis d’Assurland.com : périodiquement, GEMA Prévention s’illustre aux quatre coins de l’Hexagone avec la piste d’éducation routière CRS GEMA Prévention. Elle s’est récemment installée place Chanzy à Niort.

 

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS