Moto : la FFMC lutte contre des ralentisseurs dangereux

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance moto > Moto : la FFMC lutte contre des ralentisseurs dangereux

Actualité de l'assurance

Assurance motoVoir toute son actualité

Moto : la FFMC lutte contre des ralentisseurs dangereux

|
Consultations : 924
Commentaires : 0
Quand les vélos et moto risquent gros

La fédération française des motards en colère (FFMC) monte au créneau contre des ralentisseurs non conformes installés sur le site universitaire d’Alençon.

Assurance moto : tentative d’action

Alors que plusieurs cyclistes seraient déjà tombés en passant sur ces ralentisseurs glissant, la FFMC a pris contact avec le Conseil départemental de l’Orne, en vain. Objectif : remplacer ces clous géants certes esthétiques par un dispositif répondant aux normes de sécurité. Car ces ralentisseurs ne correspondraient à « aucune prescription réglementaire pour une limitation à 30 km/h ».

Sans réponse de la part du Conseil départemental, l’association qui explique être dans une démarche constructive » pense faire une pétition sur le site même de l’université.

Les normes relatives aux ralentisseurs

Il existe en effet des normes établies selon les types de ralentisseurs :

  • Le ralentisseur type « dos d’âne » et type « trape?zoi?dal » sont réglementés par la norme française 98-300. Ils sont utilisables en agglomération, aires de services ou de repos routières et sont réservés aux zone 30 km/h ou 50 km/h.
  • Le coussin berlinois est une petit surélévation implantée sur la chaussée mais n’occupe pas toute la largeur. Ils sont positionnés sur les voies limitées à 50 ou 30km/h

Il existe d’autres ralentisseurs comme la chicane et l’écluse, la surélévation partielle au centre d’un rond-point, les ralentisseurs installés dans les domaines privés ?

La NF P 98-300 précise que les ralentisseurs doivent être fabriqués dans des matériaux qui résistent au temps, installés perpendiculairement à la chaussée, doivent empêcher l’accumulation d’eau et en favoriser l’écoulement, l’adhérence doit correspondre à la limitation de vitesse, et doivent être visibles de jour comme de nuit. Ils ne doivent pas dépasser 10 cm de haut.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS