Assurance moto

Municipales à Paris : Anne Hidalgo veut laisser la place aux vélos

Publié par le

Anne Hildalgo a dévoilé "son plan vélo"

Le vélo est au centre de la campagne municipale d’Anne Hidalgo. La maire de Paris qui brigue un second mandat a dévoilé ses ambitions. Elle souhaite notamment supprimer 60.000 places de stationnement individuel pour aménager 400 nouveaux kilomètres cyclables.

« C’est agréable, pratique, économique et écologique »

C’est une de ses grandes ambitions. Anne Hidalgo qui brigue un second mandat à la mairie de Paris a présenté ses propositions en matière de déplacement en vélo. Si elle est réélue, elle promet notamment d’aménager 400 nouveaux kilomètres cyclables qui pourraient s’ajouter aux 1.018 kilomètres existants. Preuve que cette politique vélo est un sujet essentiel, l’élue a d’ores et déjà prévu une enveloppe de 350 millions d’euros entre 2020 et 2026.

Pour tenir cette promesse, Anne Hidalgo envisage de supprimer 60.000 places de stationnement individuel sur les 133.000 existantes. Une annonce qui a très vite été critiquée par Rachida Dati, maire du 7ème arrondissement et candidate à la mairie de Paris : « La voiture n’est pas un luxe pour un certain nombre de Parisiens (…). Vous croyez que vous mettez vos parents âgés ou vos enfants sur un guidon de vélo ? Que l’artisan va mettre sa caisse à outils sur une trottinette ? C’est insensé » explique t-elle au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV.

Même si la proposition peut faire grincer des dents, Anne Hildago tente d’expliquer aux Parisiens les atouts du vélo pour la ville :

  • Vivre Paris avec un nouveau rythme
  • Le moyen le plus rapide pour traverser la capitale
  • S’accorder un temps d’activité physique
  • Promouvoir la nécessité absolue de mieux partager la rue
  • C’est agréable, pratique, économique et écologique

Sur son site Internet de campagne, l’élue n’hésite pas à rappeler les chiffres de sa politique en matière de vélo :

  • 1018 km dédiés aux cyclistes soit la distance entre Paris et Nice
  • 773 104 passages de cyclistes enregistrés entre septembre 2019 et la mi-janvier 2020 rue de Rivoli
  • Quasiment 344 000 abonnés au service Vélib’ au 19 janvier 2020
  • 400 euros d’aide pour les personnes qui souhaitent acquérir un vélo à assistance électrique (VAE)
  • 500 000 euros de subventions pour les associations qui promeuvent l’usage du vélo en ville

Un bilan en demi-teinte pour l’entourage de Benjamin Griveaux (LREM) dont les propos sont relayés par Le Monde : « Anne Hidalgo n’a pas été capable de réaliser son plan vélo promis en 2014 et elle nous promet maintenant d’en faire deux fois plus. Comment peut-on la croire ? ».

« 100% des rues cyclables en 2024 »

Des critiques qui sont loin d’atteindre la maire de Paris, toujours en tête des sondages. Un de ses objectifs est bel et bien de « Faire de Paris la capitale du vélo » et surtout offrir à ses habitants « 100% des rues cyclables en 2024 ». Pour cela, elle souhaite notamment :

  • Valoriser et développer le tourisme à vélo en incitant les hôtels à s’équiper de locaux vélos sécurisés et de proposer des vélos en location pour découvrir la capitale
  • Investir 26 euros par habitant et par an
  • Créer une mission vélo au sein de la ville de Paris
  • Organiser les services pour faciliter la vie des cyclistes (déneiger les pistes, enlever les feuilles mortes …)
  • Mettre en œuvre le forfait mobilité durable pour inciter l’administration de la ville de privilégier le vélo.

Anne Hidalgo arrivera t-elle à convaincre les Parisiens avec ce plan d'envergure ? Il faudra attendre mars 2020 pour le savoir si les habitants adhèrent à son projet.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES