Assurance moto

Pendant la grève, Lime fait un carton auprès des Français

Publié par le , Mis à jour le 18/02/2020 à 08:10

Un joli succès pour Lime

Les trottinettes électriques Lime ont réussi à tirer leur épingle du jeu. Rien que pour le mois de décembre 2019, 1,5 million d’utilisateurs ont roulé avec ces trottinettes. Ils sont 120.000 personnes à avoir tenté l’expérience pour la première fois.

1,5 million d’utilisateurs en décembre 2019

C’est ce qu’on appelle faire un carton. Alors que le trafic revient à la normal, le directeur général des trottinettes électriques Lime fait le bilan de la grève contre la réforme des retraites. Au micro d’Europe 1, Arthur-Louis Jacquier avance ce chiffre : « Rien qu’en décembre, il y a eu plus de 120.000 nouvelles personnes qui ont essayé pour la première fois une trottinette Lime ».  

Une vague de nouveaux clients qui a obligé la société à s’adapter : « Ca a été un vrai challenge, on a dû mettre en place des opérations renforcées entre le 4 et le 5 décembre pour y faire face ». Durant le premier jour de la grève, Lime a proposé 1 euro de réduction sur l’ensemble des trajets et 10% de réduction en cas de continuité du mouvement social.

Des « petits avantages » qui ont attiré 1,5 million d’utilisateurs en fin d’année 2019. Le double du mois de novembre.

Après 45 jours de mobilisation, la société espère que les utilisateurs resteront fidèles. Pour cela, la société mise notamment sur un abonnement hebdomadaire « le LimePass ». Une première en France. Pour 5,99 euros par semaine, le pass permet de supprimer les frais de déblocage durant la semaine. L’occasion de faire quelques économies. L’abonnement dure 7 jours consécutifs et n’est pas reconduit automatiquement.

Si tout semble rouler pour Lime, l’entreprise a tout de même annoncé son intention de cesser ses activités dans 12 villes du monde. Des villes qui se situent en majorité aux Etats-Unis (Atlanta, Phoenix, San Diego et San Antonio) mais aussi en Amérique Latine (Lima, Puerto Vallarta, Rio de Janeiro…). Linz en Autriche est la seule ville d'Europe concernée.

Il faut dire que pour le moment, Lime n’est pas encore rentable. Joe Kraus, le président de la start-up dont les propos ont été rapportés par les Echos explique : « Nous ne pouvions pas être rentable dans ces marchés-là » avant de rajouter « que les coupes ont été faites pour atteindre la profitabilité en 2020 ».

Concernant la France, le big boss de Lime évoque « 20 millions de trajets à Paris ». Un chiffre qui fait de la capitale le premier marché au monde. Voilà pourquoi, elle a répondu à l’appel d’offre de la Mairie de Paris qui souhaite choisir trois opérateurs. Pour mettre toute les chances de son côté, Lime a investi 60 millions d’euros dans la capitale et recruté 200 salariés.

Un appel d’offres de la Mairie de Paris pour réguler le marché

Fin 2019, la municipalité a lancé un appel d’offres pour réguler le marché des trottinettes électriques. Aujourd'hui encore, 12 sociétés sont déployées dans les rues de la ville. Beaucoup trop pour Anne Hidalgo.

Les opérateurs ont jusqu’à la mi-mars 2020 pour déposer une candidature. Pour les heureux élus, le nombre de trottinettes sera limité à 15 000 (5 000 chacun).
Pour choisir les entreprises, la Mairie de Paris a annoncé que 3 critères seront observés : « la sécurité des usagers », « la gestion, la maintenant et la recharge du parc » et « la responsabilité environnementale ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES