Assurance moto

RER Vélo : la région Ile-de-France s'engage à financer 50% du projet

Publié par le

Les Franciliens pourront profiter du RER vélo

Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France a annoncé son intention de financer à hauteur de 50% le projet du « réseau express régional vélo ».  Un projet de 500 millions d’euros pensé par le collectif Vélo Ile-de-France.

Un projet du RER V de 500 millions d’euros

Depuis plusieurs mois, le collectif Vélo Ile-de-France travaille sur le projet du « réseau express régional vélo ». L’objectif affiché est simple : offrir la possibilité aux Franciliens de se déplacer en vélo : « On a des routes pour les voitures et des rails pour les trains, il faut maintenant un réseau vélo ». Le programme s’articule autour de quatre principes :

  • La continuité : pour que les ponts et carrefours ne soient plus des obstacles insurmontables.
  • La capacité : pour rouler en nombre, entre amis, collègues ou avec les enfants et se doubler en sécurité.
  • L’efficacité : pour des déplacements à vélo confortables, sans arrêts et ralentissement incessants avec une signalisation claire.
  • La sécurité : pour que les débutants comme les cyclistes confirmés y soient à l’aise.

Les 33 associations qui forment ce collectif ont lancé un appel aux élus de la région pour construire neuf lignes cyclables qui relieront les grands pôles de l’Ile-de-France.

Sur le site Internet du collectif, on découvre que le projet représente 650 kilomètres dont 200 kilomètres de voies d’eau avec 45% de part d’aménagements déjà existants. Le coût du RER V est estimé à 500 millions d’euros soit moins de 2% du Grand Paris Express.

Un appel entendu par Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France. Dans un entretien accordé au Parisien, la politique se dit prête à cofinancer le projet : « J’ai reçu les représentants de l’association RER Vélo et je souhaite conclure avec une convention pour que la région s’engage dès maintenant sur le cofinancement du RER Vélo ». Elle dévoile que « deux lignes seront lancées dès cette année  dans le cadre du budget participatif de la région lancé en mars ». Au total, la région Ile-de-France financerait 50% du projet.

Une annonce qui a été accueillie avec « enthousiasme » par les instigateurs du RER V : « On espère que cela aura un effet d’entraînement. Cela montre que le sujet vélo est pris au sérieux » explique dans les colonnes du journal Louis Belenfant, directeur du collectif.

Strasbourg, médaille d’or de la bicyclette

Début février 2020, la Fédération française des Usagers de la Bicyclette a dévoilé son palmarès des villes où il est agréable de pratiquer le vélo. Et c’est Strasbourg qui décroche la médaille d’or dans « la catégorie des villes de 200 000 habitants et plus » vient ensuite Nantes puis Rennes. Paris n’arrive qu’à la 4ème place. Concernant les villes de moins de 200 000 habitants, c’est Grenoble qui arrive en première position avant Angers et Caen.

Paris va-t-elle réussir à détrôner Strasbourg ? Une chose est sûre, la grève contre la réforme des retraites a permis aux Parisiens de découvrir le vélo. Durant le mois de décembre 2019, la ville de Paris a recensé 3 fois plus de cyclistes. Plus de 190 000 déplacements ont été enregistrés dans ce laps de temps.

Bien consciente de cet engouement, Anne Hildalgo, la maire de Paris a présenté ses propositions en matière de déplacement en vélo. Avec cette idée : supprimer 60.000 places de stationnement individuel pour aménager 400 nouveaux kilomètres cyclables.

Pour les plus sceptiques, elle rappelle les avantages de se déplacer en vélo dans la capitale : vivre Paris avec un nouveau rythme, traverser la ville plus rapidement, faire de l’exercice physique, c’est économique et surtout bon pour la planète.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES