• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance moto

Rouler en scooter : combien ça coûte vraiment ?

Publié par le , Mis à jour le 22/11/2017 à 17:14
8150 vues 2 réactions Note

L'assurance est obligatoire pour rouler à scooter

Envie de rouler cheveux au vent, de ne plus subir les inévitables embouteillages et de ne pas être compressé dans les transports en commun ? Vous pensez sans doute à faire l’acquisition d’un scooter. Au-delà du coût d’achat de votre deux-roues, n’oubliez pas qu’il existera d’autres frais, dus aux équipements obligatoires mais aussi liés à l’assurance scooter.

Quelles sont les dépenses liées à l’achat d’un scooter ?

Un peu rouillé ? Si cela fait belle lurette que vous n’avez pas enfourché un deux-roues, vous devrez suivre une formation de « remise à niveau ». En effet, depuis le 1er janvier 2011, les titulaires du permis B qui n’ont pas conduit depuis 5 ans et qui sont possesseurs d’un deux-roues entre 50 et 125 cm ou d’un tricycle doivent suivre une formation de 7 heures. Pour ce stage, comptez au moins une centaine d’euros.

A cela s’ajoute bien entendu les frais liés à l’essence qui varient selon l’utilisation de votre deux-roues. Si vous faites quotidiennement une vingtaine de kilomètres, il devrait vous en coûter une dizaine d’euros par semaine. Bien entendu, cette estimation dépend largement de la consommation de votre engin. La moyenne est estimée à 5 L/100 km. A cela il faut penser ajouter le coût de l’entretien, soit environ 150 €.

Les équipements obligatoires lorsque l’on roule en deux-roues

Maintenant que vous maîtrisez vraiment votre engin, équipez-vous ! Pour cela, vous ne devez pas oublier les équipements obligatoires :

  • Le port du casque est bien évidemment incontournable car obligatoire pour rouler en scooter. Cet élément de sécurité peut avoir différentes formes : casque intégral ou modèle Jet. Le choix s’arrête cependant lorsqu’il s’agit de son homologation. En effet, le casque doit être homologué dans le cadre de la directive E22-05. Concrètement, la lettre E doit être inscrite sur le casque. Entourée, cette lettre s’accompagne de l’identifiant du pays (E2 pour la France par exemple). Question budget, comptez 100 € pour un premier prix ou 200 € pour bénéficier d’un peu plus de confort.
  • Les gants sont obligatoires depuis le 20 novembre 2016. Là encore ces gants doivent être homologué selon la norme CE. Pour les reconnaitre vous devez bien regarder l’étiquette et l’emballage. Il doit y être inscrit le logo CE, un chiffre de 1 à 2 qui avertit du niveau de protection, un pictogramme de motard, les lettres KP ou KO (KP fait référence à une protection des articulations et KO l’inverse) et la référence EN 13594 dans le cadre de la norme CE. Les prix varient entre 30 et 100 €. Pensez à alterner une paire hiver et été.

 

casque-moto-scooter

 

S’arrêter aux équipements obligatoires c’est oublier l’aspect sécurité. Certains accessoires ne sont pas que du ressort de l’esthétisme :

  • Les chaussures montantes vous protègent en cas de chute notamment. Les premières gammes sont aux environ de 100 €.
  • La combinaison de pluie mais aussi un manteau de moto (ou épais) permet de se protéger en cas de chute mais aussi d’ajouter du confort.
  • L’antivol est un accessoire inévitable si vous ne désirez pas prendre le risque de vous faire voler votre scooter. De plus, il est nécessaire d’en avoir un pour être indemnisé par votre compagnie d’assurance en cas de vol. Les prix sont compris entre 60 et 150 €.

Quel est le prix d’une assurance scooter ?

Obligatoire, au même titre que le casque : l’assurance. Quel que soit la formule que vous choisissez, le tarif d’une assurance deux-roues peut avoir une part importante sur votre budget scooter.. Celui-ci peut varier en fonction de plusieurs données :

  • Le profil de l’assuré : expérience, âge, etc. ;
  • Le modèle de scooter et sa cylindrée ;
  • L’usage du scooter ;
  • L’endroit où vit l’assuré.

Si la loi oblige à souscrire une assurance dès lors que l’on conduit un véhicule terrestre à moteur (VTM), elle impose seulement de disposer d’une assurance au tiers, terme qui renvoie à la responsabilité civile. Une façon de garantir, quoi qu’il arrive, l’indemnisation des tiers et passagers en en cas d’accident. Vous pouvez néanmoins décider de la compléter par des garanties complémentaires :

  • La garantie vol et incendie ;
  • La garantie assistance (qui va fonctionner dans le même cas qu’une assistance auto) ;
  • La garantie individuelle pilote qui vous protège dans le cas de dommages corporels.

Bien sûr, vous pouvez aussi décider de souscrire ou une assurance tous risques. Plus onéreuse, elle sera aussi plus protectrice, notamment pour le conducteur, les accidents responsables ou encore les accidents sans responsable identifié.

Quel que soit la formule d’assurance choisie, pensez à utiliser un comparateur d’assurance moto pour faire de vraies économies et trouver la couverture qui correspondra le mieux à vos besoins, à votre budget.

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
2 RÉACTIONS

Bonjour je suis salarié dans l'élevage caprins et mes horaires ainsi que ma position m'empêche de me déplacer. Est-ce possible d'assurer un véhicule par téléphone en attendant le dossier complet ? Si oui , existe t'il un papier que l'assurance nous envoie afin de pouvoir circuler en toute légalité ?

Assurland.com, le comparateur d'assurances

Bonjour,

Vous pouvez remplir le formulaire qui se trouve à l'adresse suivante : https://www.assurland.com/assurance-moto.html

Une fois parvenu à la fin de la comparaison des différentes offres, vous pouvez choisir la manière dont l'assureur entrera en contact avec vous. Ainsi, vous pouvez notamment opter pour un rappel téléphonique.

Bonne journée.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES