Sécurité routière : la mission parlementaire pense aux deux-roues

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance moto > Sécurité routière : la mission parlementaire pense aux deux-roues

Actualité de l'assurance

Assurance motoVoir toute son actualité

Sécurité routière : la mission parlementaire pense aux deux-roues

|
Consultations : 1414
Commentaires : 0
scooter-jaune-roue
La mission d’information parlementaire sur la sécurité routière a récemment rendu son rapport au terme de trois mois de réunions et 160 personnes interrogées. Réalisé par le rapporteur Philippe Houillon avec l’aide de 32 députés, ce texte prend la forme de 39 propositions dont 7 visent directement les deux-roues.

Les sept propositions qui visent les deux-roues

Parmi la trentaine de propositions de sécurité routière qui s’appliqueront peut-être aux usagers du réseau routier français, sept concernent spécifiquement les conducteurs de scooters et motos :
• Faciliter l’identification des machines
Vous l’aurez sans doute deviné, cette proposition fait allusion à l’augmentation de la taille des plaques d’immatriculation des deux-roues.

• Réfléchir à la remontée interfilaire
À l’image de ce qui se fait en Belgique, le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, songerait à encadrer légalement cette pratique mais avant il faudra organiser une concertation.

• La généralisation du freinage ABS
La mission parlementaire souhaite que ce dispositif devienne obligatoire pour l’ensemble des deux-roues neufs de 125 cm3 et plus.

• Le renforcement des dispositifs antidébridage
À compter du 1er janvier 2013, les cyclos de 50 cm3 verront la vitesse limite passer de 45 à 50 km/h mais, en contrepartie, la lutte contre le débridage sera plus renforcée.

• Un accès progressif aux cylindrées les plus puissantes
Ici, la mission parlementaire impose pour conduire des deux-roues de plus de 34 chevaux d’avoir plus de 21 ans, de disposer de deux ans de permis petite cylindrée et de suivre une formation obligatoire de 7 heures.

• Une norme d’équipements obligatoires
Sous l’impulsion de la mission parlementaire, un équipement complet de base pourrait devenir obligatoire mais, en contrepartie, cela donnerait lieu à une réduction du montant de l’assurance moto.

• Un contrôle technique à chaque changement de propriétaire
La mission propose enfin l’instauration d’un contrôle technique pour les deux-roues de plus de 4 ans en cas de changement de propriétaire pour vérifier le « bon état de fonctionnement des principaux organes de sécurité ».

De la répression avant tout

Même si ces diverses pistes n’ont pas encore force de loi et demeurent pour l’heure de simples propositions, l’on s’oriente visiblement vers une politique assez répressive. Au détriment de l’éducation et de la prévention.

Seule la réflexion qui s’annonce pour la remontée interfilaire laisse espérer une politique plus ouverte à l’égard des conducteurs de deux-roues.



Le conseil d’Assurland : envie de devenir incollable sur l’assurance scooter 50cc ou moto ? Dans ce cas, n’hésitez pas à consulter notre article Un guide pour tout savoir sur l'assurance moto ! qui vous en dira plus sur le sujet. Bonne lecture !

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS