• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance moto

Un salon pour mieux connaître les motards

Publié par le , Mis à jour le 21/06/2011 à 12:27
Pour la troisième année consécutive, « Faites de la moto » s’est déroulé au Puy-en-Velay, en Auvergne. Organisée à l’initiative de la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC), cette nouvelle édition sert le même objectif que les précédentes : aider à ce que les gens connaissent mieux les motards.

Un scepticisme réel

De jolies cylindrées qui prennent le soleil sur la place Michelet, au Puy-en-Velay. « Faites de la moto » est de retour pour la troisième année afin de « montrer les réalités des deux-roues, et faire prendre conscience aux gens ce qu’est un motard », explique l’un des membres de la FFMC présents à l’événement.

Actualité oblige, il était beaucoup question du nouvel arsenal gouvernemental destiné à lutter contre l’insécurité routière. Ainsi, la disparition des panneaux avertisseurs de radars fait dire qu’« avec l’œil constamment rivé sur le compteur, les motards seront forcément moins attentifs à ce qui les entoure ». Même scepticisme pour le port imposé du gilet réfléchissant ou l’obligation d’être équipé de plaques d’immatriculation plus grandes « pour mieux pouvoir nous flasher ! ».

Au-delà des clichés

Souhaitant aller plus loin que le simple rejet, la FFMC a évoqué des alternatives à ces nouvelles mesures jugées trop répressives. L’on peut citer notamment les feux allumés et le port d’un casque à bandes réfléchissantes.

Plus loin, l’association dresse le constat suivant : « Les gens connaissent encore mal les motards, certains ont toujours l’image négative de ceux qui doublent partout en roulant comme des fous. Nous voulons montrer qu’être motard c’est autre chose, c’est une autre réalité. Voitures et deux-roues doivent cohabiter au mieux. »

La preuve par l’apprentissage avec des baptêmes moto et side-car proposés sur un parcours d’une quinzaine de kilomètres, direction Saugues et Ceyssac-La-Roche.


Le conseil d’Assurland : si vous êtes l’heureux possesseur d’un cyclo, n’oubliez pas que le débridage – comme le kitage d’ailleurs – est prohibé. Il peut donner lieu à une amende de 135 euros et à une peine de prison. Sur le front de l’assurance, votre assurance moto ou votre assurance scooter pourrait ne pas venir à votre secours en cas de dommages causés aux tiers. D’autres informations vous attendent dans l’article Moto : cyclo débridé = danger !.


 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES