• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance moto

Un scooter électrique pour une utilisation quotidienne ?

Publié par le

Le Figaro a testé durant un mois un scooter électrique. Il s’agit du Govecs S3.4 électrique. Qu’en est-il d’une utilisation au quotidien ?

Scooter électrique : la question environnementale

C’est non seulement une question de coût mais aussi d’environnement. Faire le choix d’acheter un scooter électrique c’est renoncer à des tarifs onéreux pour l’essence et refuser un carburant trop polluant comme le diesel. Pourtant, attention à ne pas être trop simpliste : si rouler en scooter électrique est salvateur pour la planète dans la durée, il faut quand même noter que pour fabriquer et recycler les batteries au lithium, c’est une autre histoire.

Mais dans son utilisation, le scooter électrique permet quand même un zéro émission, a contrario de l’essence ou du diesel.

L’utilisation quotidienne du scooter électrique

Un scooter électrique est-il pratique pour une utilisation quotidienne ? Pour répondre à cette question les testeurs du Figaro se sont servis du Govecs S3.4 durant un peu plus d’un mois.

Du côté des commandes, pas de réelle différence avec un scooter classique, hors jauge d’énergie et 2 modes de conduite (normal ou éco), histoire de gérer l’autonomie de la batterie. Justement, en matière de résistance de la batterie, les testeurs expliquent na pas avoir dépassé les 50 km, ce qui pour une utilisation urbaine quotidienne reste un score correcte.

Côté look, les testeurs évoquent un look « premier prix », semble-t-il moins soigné pour faire des économies sur l’esthétique pour compenser le cout de la technique. Une critique également valable pour la qualité des pneus.

Pour le reste, le test est plutôt positif. Notamment parce que la conduite de ce scooter électrique se fait dans un silence quasi-total. En termes de temps de recharge, il faut compter entre 4 et 5 heures pour une recharge complète de la batterie.

En matière de prix par contre, le scooter électrique reste onéreux, puisqu’il faut compter 6 830 euros. De quoi freiner plus d’un potentiel client

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES