Vers une interdiction des deux-roues thermiques à Paris ?

Publié par Quentin Bas Lorant le 11/01/2022 à 18:50 , Mis à jour le 08/03/2022 à 00:00

Pour réduire la pollution sonore, l'idée d'interdire tout simplement les motos et scooters à essence dans Paris fait son chemin. La proposition pourrait figurer dans un plan qui sera voté au printemps prochain par la municipalité.

Une capitale sans motos ?

Les motos seront-elles bientôt interdites dans la capitale ? Après la piétonnisation de nombreuses voies et la place de plus en plus vaste laissée aux vélos, cette nouvelle étape dans la décarbonisation des mobilités parisiennes a de quoi faire froid dans le dos à nombre de Franciliens.

Pourtant, ils sont nombreux à y être favorables. C’est ce qui ressort de la consultation menée par la municipalité parisienne sur son plan bruit. Annoncé en octobre dernier, il s’agit d’un « plan d’amélioration de l’environnement sonore », sur lequel les Parisiens pouvaient se prononcer jusqu’au 10 janvier.

Si les résultats ne sont pas encore dévoilés, certaines propositions auraient déjà rencontré un certain succès en ligne. C’est le cas de l’interdiction pure et simple des deux-roues à essence (thermiques), qui pourtant ne figure pas dans le plan bruit initial ! Cette idée fait en effet partie des 142 propositions nouvelles appuyées par les participants. 

Les radars acoustiques font déjà leur apparition

L’interdiction des motos et scooters non-électriques a reçu 944 suffrages favorables, et 307 défavorables. Il s’agit tout simplement de la motion la plus plébiscitée. En deuxième position, on trouve l’expérimentation des radars acoustiques (à laquelle plus de 800 Parisien ont donné leur assentiment).

Un dispositif de contrôle sonore qui ne devrait d’ailleurs plus tarder à être tester dans les rues de la capitale : deux axes ont été retenu, dans les XVIIe et XXe arrondissements, pour accueillir des capteurs qui permettront de mesurer le bruit émis par les deux roues, et à les verbaliser en cas de dépassement du seuil autorisé. Une nouvelle règlementation qui pourrait faire grand bruit si elle se généralisait en même temps que le stationnement payant obligatoire des deux-roues.

Concernant l’interdiction de la capitale aux deux-roues, impossible pour l’heure de savoir si elle pourrait être adoptée ou non. Une synthèse de la consultation sera bien jointe au « document final » qui devra être voté par le Conseil de Paris. Réponse, donc au printemps de 2022.

Paris bruyante t-il ?

En attendant, on peut rappeler que si le sujet apparait si urgent aux yeux de nombreux Parisiens, c’est que la capitale s’avère bien l’une des villes d’Europe les plus bruyantes. C’est à la conclusion à laquelle arrivait il y a peu le site Money, qui classait même Pari tout en haut de son classement. 

Bien sûr, le bruit des moteurs de deux-roues n’était pas le seul pris en compte. Le trafic aérien, la densité de la population, ou encore la congestion routière faisaient également partis des critères retenus. 

Toutefois, au sujet cette fois des seuls deux-roues, on peut également rappeler cette statistique inquiétante de l’association BruitParif : à lui seul, un deux-roues peut réveiller jusqu’à 10 000 Parisiens, avec des conséquences non négligeables sur la santé. Au total, le bruit des transports serait responsable de la perte de 107 766 années de vie en bonne santé en région parisienne. 

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance moto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES