• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance moto

Vespa : la révolte gronde à Gênes

Publié par le

Célèbre ligne de scooters, la Vespa - « la guêpe » dans la langue de Molière - fait l’objet d’une décision pour le moins contestée de l’autre côté des Alpes. En cause, l’interdiction de circulation qui doit frapper les modèles les plus anciens de la marque transalpine. Explications.

20 000 Vespa concernées

Berceau de la Vespa, la ville de Gènes, au nord-ouest de la péninsule italienne, a récemment découvert le hashtag #lamiavespanonsitocca (« #onnetouchepasàmavespa ») devenu viral sur les réseaux sociaux.

La cause de cette agitation virtuelle : un arrêté anti-pollution signé en fin d’année 2015 qui interdit une large partie de la ville, entre 7h et 19h, aux scooters les moins respectueux de l’environnement fabriqués généralement avant 1999. Soit 20 000 deux-roues actuellement en circulation.

La mairie de Gènes persiste

Face à la levée de boucliers des amoureux de Vespa, l’entrée en vigueur de la mesure a été repoussée. Ainsi, elle pourrait intervenir entre février et avril 2016.

Il faut dire aussi que Gènes est la ville italienne qui compte le plus de scooters par habitant. Et, à l’exception de Venise, c’est aussi là qu’on trouve le moins d’automobiles en circulation.

Malgré tout, Italo Porcile, adjoint chargé de l'environnement et heureux possesseur d’une Vespa, ne baissera pas les bras car, selon lui, « l'Euro 0 est terriblement polluante et la santé publique est plus importante ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES