+ 13 % pour le reste à charge en Ile-de-France

Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > + 13 % pour le reste à charge en Ile-de-France

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

+ 13 % pour le reste à charge en Ile-de-France

|
Consultations : 1658
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance santé : Economisez sur votre assurance santé

Le plafonnement des mutuelles risque de désavantager sérieusement les assurés, surtout ceux habitant la région Ile-de-France. Explications.

Des remboursements limités

Une nouvelle réforme de la complémentaire santé accompagnée d’un décret de la loi de finances et de la Sécurité sociale dont le lancement est attendu revigorera l’encadrement des remboursements. Cette dernière mesure permettra le plafonnement du remboursement des dépenses d’optique et le plafonnement des tarifs des médecins qui se sont soustraits au contrat d’accès aux soins.

De ce fait, aucune mutuelle ne pourra rembourser ses assurés au double du tarif de la Sécurité sociale jusqu’en 2016. Le remboursement au niveau des dépenses d’optique sera limité à 470 euros pour les verres simples, à 750 euros pour les verres complexes et à 850 euros pour les verres dits « très complexes ». Au niveau des montures, le remboursement ne dépassera pas les 150 euros.

Le reste à charge en hausse

La région Île-de-France est la plus touchée par le poids de ces limitations. D’après le baromètre santé de juillet 2014 signé Mercer, spécialiste du conseil et services en ressources humaines, protection sociale et avantages sociaux, les foyers français devront composer avec un reste à charge assez important.

Santé : quel impact pour le plafonnement des mutuelles ?Cette région, déjà connue pour être le « terrain de jeu » favori des dépassements d’honoraires, surtout au niveau des spécialistes, verrait ses habitants hériter d’un reste à charge en hausse de 13 % contre 5 % dans les autres régions.

Le cabinet Mercer ne garantit pourtant pas que les médecins respecteront ces plafonnements, comme c’est déjà le cas à Paris où 74 % des consultations chez un spécialiste coûtent déjà plus de 46 euros.

Face à cette hausse qui s’annonce, mieux vaut posséder une bonne mutuelle santé qui, selon le contrat choisi, peut permettre de bénéficier d’une prise en charge intégrale ou partielle de différents frais de santé.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS