• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

30% des dépenses de l'Assurance maladie seraient inutiles

Publié par le

Le gouvernement lutte contre les dépenses inutiles

Afin de tenter de boucher le trou de la Sécu, le nouveau gouvernement s’attache à son tour à faire des coupes dans le budget santé de la France. Agnès Buzyn, ministre de la Santé a même déclaré que selon elle 30 % des dépenses de santé n’étaient « pas pertinentes ». Première branche visée : les dépenses liées aux hôpitaux. 

Santé : la chasse aux économies est ouverte

En 2018, la Sécurité sociale va vers 3 milliards d'euros de déficit global. Stop aux dépenses inutiles, il faut faire reculer ce déficit. Pour cela, Agnès Buzyn a repéré « une marge de manœuvre énorme sans toucher à l'égalité des chances : 30 % des dépenses de l'assurance-maladie ne sont pas pertinentes », confie-t-elle au Journal du dimanche.

Et les axes d’économies sont déjà bien identifiés, à commencer par les dépenses des hôpitaux :

  • Aller vers de l’ambulatoire, à savoir faire entrer un patient le matin et le faire  sortir le soir même. L’ambition de la ministre est qu’en 2022, 7 patients sur 10 admis en chirurgie passent en ambulatoire.
  • Les lits qui ne serviront plus seront réorientés vers de nouveaux besoins
  • La ministre va veiller à lutter contre les opérations inutiles ou actes réalisés deux fois
  • Elle va mutualiser les dépenses des hôpitaux, notamment les dépenses de médicaments
  • Le financement des hôpitaux va fonctionner selon la pertinence des soins

Plus largement, la ministre de la santé vise également la fraude à l’Assurance Maladie, et annonce vouloir lutter contre « ceux qui abusent d'un système généreux ». Par fraude, la ministre entend surtout mieux surveiller les arrêts de travail abusifs.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES