Accouchement : l'hôpital n'est plus obligatoire

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > Accouchement : l'hôpital n'est plus obligatoire

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

Accouchement : l'hôpital n'est plus obligatoire

|
Consultations : 1092
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance santé : Economisez sur votre assurance santé

En principe, l’accouchement doit avoir lieu au sein d’un établissement hospitalier ou d’une clinique privée. Toutefois, il est possible de déroger à cette règle et d’accoucher à son domicile si l’on obtient notamment une autorisation. Mais, grâce au décret qui vient d’autoriser les « maisons de naissance », accoucher hors de l’hôpital pourrait devenir plus fréquent. Explications.

Une ouverture à titre expérimental

Le décret n°2015-937 du 30 juillet 2015 relatif aux conditions de l'expérimentation des maisons de naissance permet aux femmes enceintes qui le souhaitent de donner naissance à leur enfant sans avoir à passer par l’hôpital ou la clinique.

Désormais, et à l’instar d’autres pays du Vieux continent, la France autorise l’ouverture « à titre expérimental » de « maisons de naissance » qui apparaissent comme des établissements de santé médicalisés.

Toutefois, ces structures ne sont destinées qu’à accueillir des grossesses sans risques. D’ailleurs, elles ne disposent pas de bloc opératoire.

A proximité des établissements de santé

Mise à part la nature de la grossesse, les « maisons de naissance » se distinguent par la durée de l’accueil.

En effet, s’il faut rester quelques jours après la naissance de l’enfant au sein de l’hôpital ou de la clinique, la « maison de naissance » permet à la mère et à son bébé de retourner chez eux quelques heures seulement après l’accouchement.

Accouchement : connaissez-vous les « maisons de naissance » ?Toutefois, ces structures ne devraient pas se multiplier à outrance. Car, la « maison de naissance » doit satisfaire à certaines exigences. Ainsi, elle doit être « contiguë » d’un « établissement de santé autorisé à l'activité de soins de gynécologie-obstétrique » avec lequel une convention aura été signée. Elle doit aussi avoir un « accès direct avec la structure de gynécologie-obstétrique » de cet établissement afin de permettre en cas d’urgence « le transport non motorisé et allongé des parturientes et des nouveau-nés, sans voie publique à traverser » selon le décret précité.

Pour les différents frais liés à la grossesse et à l’accouchement, rien ne vaut une bonne mutuelle. En effet, avec une couverture santé adaptée à ce type de besoins particuliers, il est possible de bénéficier d’une prise en charge optimale. Pour plus de sûreté, mieux vaut réaliser un comparatif d’assurances santé.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS