Assurance santé

Activité physique : 1 adulte sur 4 dans le monde ne bouge pas assez

Publié par le

Dans le monde, 25 % des adultes ne bougent pas assez

Selon une récente étude de l’OMS, le manque d’activité physique concerne 1,4 milliard de personnes dans le monde. Soit 1 adulte sur 4, davantage exposé à certains cancers ou bien encore aux risques de maladies cardiovasculaires.

Les données varient selon le sexe et la situation géographique

25 % des adultes ne bougent pas assez. Dans le monde, plus d'1,4 milliard d'adultes dans le monde ont une activité physique insuffisante. Cette donnée inquiétante est issue d’un rapport publié par des chercheurs de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Les auteurs de cette étude souhaitent ainsi alarmer sur le « peu de progrès » observés dans l'amélioration des niveaux d'activité physique entre 2001 et 2016. Au contraire donc, 1 femme sur 3 et 1 homme sur 4 ne bougent pas assez. Des femmes moins actives que les hommes, et ce dans presque dans toutes les régions du monde, à l’exception de l’Asie du sud-est et de l’est. D’autres disparités géographiques ont été signalées par l’OMS. Les niveaux d’activité insuffisante diffèrent entre les pays à revenu élevé (37 %) et à faible revenu (16 %).

L’OMS recommande de faire 150 minutes d’activité physique modérée par semaine

Cette étude réalisée par l’OMS est la première du genre. Celle-ci a deux objectifs. Le premier étant, d’alarmer sur cette activité physique insuffisante : « contrairement à d'autres risques majeurs pour la santé mondiale, les niveaux d'activité physique insuffisante ne diminuent pas dans le monde », selon la Docteur Regina Guthold, principale auteure de l'étude.

A travers cette étude, les chercheurs donnent également quelques recommandations. L’OMS conseille ainsi de faire au moins 75 minutes d’activité intense par semaine, ou 150 minutes d’activité physique modérée. Une nécessité, pour se maintenir en forme, mais surtout en bonne santé. Les personnes ne pratiquant pas assez d’activité physique sont davantage exposées à certains cancers, à la démence, au diabète ou bien encore aux risques de maladies cardiovasculaires.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES