Assurance santé

Alcool, cannabis, tabac : les jeunes consomment moins de drogue

Publié par le

Les jeunes consomment moins de tabac mais plus de cannabis

Une récente étude de Santé Publique France révèle que les adolescents consomment moins de drogue. Si l’image du tabac ne cesse de se dégrader, les jeunes gardent néanmoins une bonne image de l’alcool et du cannabis.

Plus nombreux à n’avoir jamais consommé de drogues

Les drogues ont de moins en moins la cote. Le dernier rapport de Santé publique France et de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) sur les consommations de substances psychoactives chez les jeunes, nous apprend que les adolescents consomment moins de drogue. Une consommation qui reste néanmoins toujours importante. « Continuer les efforts de prévention et de sensibilisation est donc primordial », indique ainsi au journal Le Figaro Viet Nguyen-Thanh, responsable de l’unité Addictions au sein de Santé publique France.

En France, cette baisse de la consommation est continue depuis dix ans, souligne le rapport. En dix années, le nombre de jeunes de 17 ans déclarant n’avoir jamais consommé d’alcool, de cannabis et de tabac est ainsi passé de 5,1 % à 11,7 %. « Nous pensons que c’est grâce aux différentes politiques menées depuis une dizaine d’années, comme la loi HPST du 21 juillet 2009 qui interdit la vente d’alcool aux mineurs, et aux campagnes d’information », explique Viet Nguyen-Thanh. Cette dernière insiste également sur une meilleure attitude des parents mais aussi sur des changements culturels.

L’alcool reste indissociable de la fête

En quelques années, le tabac a ainsi vu son image se détériorer. Une étude menée par l’Inserm en fin d’année 2018 démontrait ce phénomène et notamment une augmentation du nombre de 12-17 ans percevant le tabagisme comme dangereux (83,9 % en 2017 contre 78,9 % en 2016).

Si le tabac n’est plus réellement tendance chez les jeunes, c’est encore loin d’être le cas de l’alcool et du cannabis. Cette dernière drogue est notamment perçue comme moins nocive que le tabac et est donc de plus en plus consommée. Les 18-25 ans sont ainsi 27 % à en avoir consommé au cours de l’année 2017, contre 23 % en 2010.

Pour l’alcool, son image festive et conviviale est difficile à combattre. Pour une majorité, il s’agit d’un élément indispensable dans un contexte festif. Plus de 80 % des jeunes déclarent notamment avoir consommé de l'alcool dans les 12 mois précédents l’enquête. Ils sont également 13 % à avouer avoir eu une ivresse au moins 10 fois dans l’année.

Suite à cette étude, Santé publique France a donc décidé de lancer une nouvelle campagne de prévention. Une campagne intitulée « Amis aussi la nuit » qui a pour objectif de limiter les risques des consommations excessives d’alcool et de cannabis. Pour ce faire, l’agence s’inspire du succès de l’opération de la sécurité routière « Sam, celui qui conduit, c'est celui qui ne boit pas » et compte responsabiliser les jeunes et favoriser leurs comportements protecteurs.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES