• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

Alcoolisme : la solution baclofène ?

Publié par le
2 réactions Note

Le baclofène n’est pas sans effet secondaire contre l’alcoolisme

Un relaxant musculaire est efficace contre l’alcoolisme. Il s’agit du baclofène et si un patient ayant des troubles liés à l’alcool le prend en forte dose, des effets positifs pour diminuer sa consommation d’alcool peuvent être constatés mais d'autres secondaires existent…

Un relaxant musculaire transformé en médicament contre l’alcoolisme

L’alcoolisme fait des ravages sur les routes et il est la source d’environ 50 000 décès chaque année. Une nouvelle méthode pour lutter contre cette maladie vient d’être mise en lumière. Il s’agit de la prise d’un médicament qu’il est possible de trouver chez nous. Son nom ? Le baclofène.

À l’origine, ce médicament est utilisé comme relaxant musculaire mais lorsqu’il est pris en plus grande quantité il peut participer à diminuer l’envie de boire de l’alcool. Il agit directement sur le cerveau en jouant sur la libération de dopamine. En bloquant celle-ci, la consommation d’un patient atteint d’alcoolisme peut passer de 12 verres par jour à 3. Ces résultats peuvent néanmoins intervenir après un traitement d’un an. Ils sont aussi relatifs et ce type de diminution n’est pas automatique pour chaque sujet.

La consommation du baclofène n’est pas sans effet secondaire

Malheureusement, ce traitement n’est pas sans conséquence. Etat dépressif et suicidaire, troubles du sommeil, etc. sont des effets notables à la suite de la prise de ce médicament. Un suivi psychologique est donc nécessaire.

L'autorité en charge de la surveillance des médicaments vient d’ailleurs de prolonger d’une année sa vente sur le marché.

via francetvinfo.fr

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
2 RÉACTIONS
"Malheureusement, ce traitement n’est pas sans conséquence. Etat dépressif et suicidaire" Ces troubles ne sont pas imputables directement au traitement. Les études ont montré qu'un patient alcoolo-dépendant, indépendamment de tout traitement, est statistiquement 100 fois plus sujet à ces états que la population normale.
J'ajouterai qu'il y a plusieurs aspects dans le traitement par baclofène. Un assureur peut trouver qu'il y a un risque identifié avec un assuré qui se déclare en traitement pour alcoolo-dépendance. En effet cela indique une pathologie potentiellement mortelle ou invalidante. Mais l'individu qui est sous traitement depuis une période suffisante, qui a réduit conséquemment ou stoppé sa consommation, est alors à l'abri des effets délétères de l'alcool. De plus les patients qui se soignent avec ce traitement, contrairement aux autres médications, ont très peu de rechute. Il serait injuste de pénaliser les assurés qui déclarent ce traitement efficace, et implicitement leur aptitude à se prendre en main et à rebondir, alors que l'assureur traite nombre de dossier avec des alcoolo-dépendants non identifiés. Bien sur il s'agit plus ou moins de morale et de confiance et je ne sais si elles entre dans les statistiques.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES