• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

ANI : pas de réel impact sur la couverture complémentaire ?

Publié par le

Une enquête de l’institut de recherche et documentation en économie de la Santé (Irdes) révèle que l’obligation des entreprises de couvrir leurs salariés avec une assurance santé collective n’aura que très peu d’impact sur le taux de non couverture actuel. Explications.

Le taux de personnes non couverte restera quasiment le même

Avant l’Accord national interprofessionnel (ANI), le taux de personnes qui ne possédaient pas de couverture complémentaire de santé s’établissait à 5 %. Un taux considéré trop important, d’où la mise en place de la généralisation de la complémentaire santé, qui obligera les entreprises à couvrir obligatoirement leurs salariés à partir du 1er janvier 2016.

Objectif : couvrir obligatoirement les salariés pour diminuer le taux de non couverture. Or, l’Irdes a réalisé une simulation sur les données de l’Enquête santé protection sociale (ESPS) de 2012 et révèle ainsi une supposition intéressante : l’ANI n’aura que très peu d’influence sur la couverture de santé des Français. Aujourd’hui le taux de non couverture est de 5 %, après l’ANI, il descendrait à seulement 4 %.

Toujours une inégalité face à l’accès aux soins

Comment expliquer cette sombre prévision ? Pour l’Irdres, 80 % des personnes qui ne possédaient pas de mutuelle santé en 2012, resteront sans couverture après le passage à l’ANI. Car cette réglementation en concerne finalement qu’en grande partie les personnes actives, et non les personnes au chômage ou sans activité comme les retraités par exemple.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES