• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

Assurance Maladie : prise en charge d'un implant mammaire

Publié par le

La pose d’un implant mammaire pour raisons médicales ou de simples préoccupations esthétiques est une opération généralement coûteuse. Quelle est la position de la Sécurité sociale face à de telles interventions ? L’assurance santé rembourse-t-elle ce type d’opérations ?

Plus de 30 000 femmes concernées

Que ce soit pour une chirurgie esthétique ou une chirurgie reconstructrice, plus de 30 000 femmes se sont vus poser un implant mammaire, Face aux problèmes rencontrées et aux nouvelles recommandations du Ministère de la Santé, la pose de prothèses mammaires remplies de gel de silicone a été suspendue. En règle générale, le problème rencontré avec ce type d’implant est la rupture de la prothèse ou la fuite du gel de silicone.

Il est à noter que seules les opérations purement médicales sont prises en charge par la Sécurité sociale. Pour les chirurgies esthétiques, le remboursement de l'assurance santé apparaît comme la seule possibilité de prise en charge.

La prise en charge par la Sécurité sociale

Cette prise en charge du remplacement des implants mammaires après une fuite de gel de silicone concerne deux circonstances précises :

  • si la pose initiale de l’implant mammaire a été prise en charge par l’Assurance Maladie pour une chirurgie réparatrice, tous les actes en rapport avec l’opération (le diagnostic, l’ablation, les frais d’hospitalisation et les soins postopératoires) seront pris en charge ;
  • si la pose initiale n’a pas été prise en charge (chirurgie esthétique) et que la patiente doit subir un nouvel implant, le remboursement concernera les examens nécessaires pour la détection des fuites, l’acte d’ablation de la prothèse défectueuse, l’hospitalisation et les soins postopératoires.

Les conditions de remboursement

La première condition est l’obtention d’un accord préalable du médecin pour éviter les abus. Ensuite, il est impératif que la patiente soit opérée dans un hôpital public et qu’elle dispose d’une prescription du médecin traitant.

En pratique, les actes de chirurgie esthétique ne sont pas pris en charge et en général certains acteurs de l’assurance sont moins « regardants » et proposent quand même des remboursements.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES