Assurance santé

Assurland maladie : les 4 pistes de la Cnam pour faire des économies

Publié par le

De meilleures prises en charge pour économiser 410 millions €

La Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) a présenté 4 grandes pistes pour réaliser des économies en 2019. L’objectif pour l’Assurance maladie est de réussir à contenir les dépenses de santé. En 2017, ces dernières étaient reparties à la hausse, avec une progression de + 3,1 %.

4 pistes pour économiser 2 milliards €

Comment contrôler les dépenses de santé ? Alors que la hausse des dépenses de santé est constante (+ 3,1 % en 2017), et devrait encore être plus forte dans les années à venir (+ 4 % à cause du vieillissement de la population), comment réussir à faire des économies ? Nicolas Revel, Président-directeur général de la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) a récemment présenté 4 grandes pistes pour réaliser des économies en 2019. Selon lui, une meilleure prise en charge, des prescriptions et actes plus pertinents, un renforcement de la lutte contre la fraude et le développement de la prévention permettraient d’économiser 2 milliards €.

Réduire d'une journée chaque arrêt de travail

Le premier point souligné par Nicolas Revel est de réaliser des économies grâce à de meilleures prises en charge. L'Assurance maladie souhaite économiser 200 millions € en accélérant renforçant l’ambulatoire. La Cnam entend notamment augmenter le taux de chirurgie ambulatoire. Elle souhaite également :

  • Développer des nouveaux programmes d'accompagnement des retours à domicile (70 millions € d’économies) ;
  • Favoriser le rétablissement précoce du patient après une chirurgie (30 millions) ;
  • Améliorer la pertinence du recours aux séjours en soins de suite et de réadaptation (90 millions €) ;
  • Substituer 40 000 journées à l'hôpital par de l'hospitalisation à domicile (20 millions €).

En tout et pour tout, cette première piste permettrait d’économiser 410 millions €. Seconde piste évoquée par la Cnam, les prescriptions et actes. Elle souhaite améliorer leur pertinence pour économiser 1,38 milliard €. Pour réussir cela, l’Assurance maladie entend accompagner les médecins pour qu’ils réduisent d'une journée chaque arrêt de travail, ainsi que réaliser des économies sur les actes de biologie et auprès des kinés et infirmières. Pour cette piste, la Cnam souhaite surtout encourager la diffusion des médicaments génériques et des biosimilaires et réduire les dépenses sur les transports sanitaires. La troisième piste de la Cnam permettrait d’économiser 220 millions €. Il s’agit de renforcer la lutte contre la fraude et les abus. Enfin, le dernier point évoqué par l’Assurance maladie est d’améliorer la prévention afin d’éviter des dépenses.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES