Assurance santé

Assurtech : Alan revoit sa gamme d'offres et se lance à l'international

Publié par le

L'assureur-santé Alan procède à une refonte de ses offres

Alan, la start-up qui veut révolutionner le secteur de l'assurance-santé, a décidé de revoir ses offres et s’ouvre désormais aux particuliers, fonctionnaires, retraités ainsi qu’au de l’hôtellerie-restauration. L’assurtech a également annoncé son prochain lancement en Espagne et en Belgique.

Alan s’attaque à de nouveaux marchés

La start-up qui veut révolutionner le secteur de l'assurance-santé s'attaque au grand public et à l'Europe. Trois ans après son lancement, Alan a annoncé une profonde mue et notamment une refonte de ses offres. Après avoir présenté sa nouvelle identité de marque avec notamment un nouveau logo, l’assurtech s'attaque à de nouveaux marchés et a présenté 4 nouveautés, ciblant des populations diverses.

Alors qu’Alan ne proposait jusqu’à présent « que » des contrats aux travailleurs indépendants, l’offre de santé individuelle s’ouvre désormais à l’ensemble des particuliers. Revendiquant aujourd’hui 37 000 assurés, la start-up compte s’élargir en ciblant également les fonctionnaires, soit marché de 5,5 millions de personnes. « Nous souhaitons aider les agents de la fonction publique à se libérer de leurs contrats référencés qui, bien que facultatifs, sont trop rarement remis en question », explique le fondateur et président d’Alan Jean-Charles Samuelian. Cette ouverture aux particuliers concerne également les retraités. Si la limite d'âge était auparavant de 55 ans, elle sera désormais de 75 ans. Dernière nouveauté, Alan se lance sur le marché des entreprises de l'hôtellerie et de la restauration. La société proposera deux contrats, l’un à 30 euros et l’autre à 50 euros par mois.

Alan ne cache pas non plus ses ambitions internationales et entend devenir « le champion européen de l’assurance santé ». Une conquête qui passera par d’abord l’Espagne et la Belgique, deux marchés « sans concurrence directe (…) et dont les apprentissages peuvent être répliqués dans d’autres pays ». L’assurtech compte ainsi remplir son objectif : comptabiliser 100 000 assurés d’ici 2021.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES