Assurance santé

Attention aux bonbons à base de cannabis commercialisés en ligne

Publié par le , Mis à jour le 31/07/2019 à 14:51

Alerte sur les dangers des bonbons à base de cannabis

Dans un tweet, le centre antipoison et de toxicovigilance de Paris s’inquiète de la banalisation des sucreries à base de cannabis et alerte sur leurs potentiels dangers. Commercialisés en ligne, ces bonbons au THC peuvent provoquer « des troubles de la conscience, des comas ou des intubations ».

« Des « bad-trip » plus importants que s’ils avaient fumé un joint »

Gare aux « space cakes » et bonbons au THC. Commercialisés en ligne sur des sites hors Frances, les sucreries à base de cannabis inquiètent les professionnels de santé, révèle Franceinfo. Dans un tweet publié mardi 30 juillet, le centre antipoison et de toxicovigilance de Paris alerte sur les potentiels dangers de ces bonbons pas comme les autres. Récemment les appels de patients ayant consommé ces sucreries ont augmenté. Ces derniers décrivent aux médecins des troubles neuropsychiques comme des malaises. Le Dr Vodovar, médecin au centre antipoison de Paris, évoque à Franceinfo « des « bad-trip » plus importants que s’ils avaient fumé un joint ».

Ces bonbons de plus en plus répandus sur le net

« Nous avons régulièrement des problèmes à cause de la drogue à disposition des enfants. Ils prennent la résine posée à leur hauteur pour du chocolat », s’inquiète le médecin. Ressemblant à s’y méprendre à des bonbons « normaux », ces sucreries à base de cannabis peuvent s’avérer dangereuses pour la santé, notamment pour celle des enfants de moins de 6 ans. Le Docteur Vodovar rappelle ainsi que le THC peut provoquer « des troubles de la conscience, des comas ou des intubations ».

Ces bonbons gélifiés contentant du cannabis ne sont bien évidemment pas commercialisés en France. Après quelques recherches sur internet, l’équipe du centre antipoison dit s’inquiéter de leur banalisation. De nombreux sites permettent en effet de se procurer facilement ce type de sucreries à l’étranger.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES