Au Québec, les génériques freinés par la loi

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > Au Québec, les génériques freinés par la loi

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

Au Québec, les génériques freinés par la loi

|
Consultations : 923
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance santé : Economisez sur votre assurance santé

Si, en France, les médicaments génériques peinent à s’imposer face aux princeps, produits de grandes marques pharmaceutiques, ils ne font pas mieux au Québec. En effet, de l’autre côté de l’Atlantique, un texte de loi freine leur utilisation. Explications.

Des millions d’économies

Si l’on en croit les résultats d’une récente enquête réalisée par l'Association canadienne du médicament générique (ACMG), les médicaments génériques sont sensiblement moins utilisés au Québec (53,2 %) que dans la province du Manitoba (70,2 %).

Pourtant, Daniel Charron, directeur québécois de l’association, estime que chaque point de pourcentage additionnel d'utilisation des médicaments génériques permettrait une économie de 73 millions d’euros tous les ans. D’ailleurs, si le Québec se hissait au niveau de la moyenne canadienne d’utilisation des génériques, la province pourrait économiser annuellement la bagatelle de 317 millions d’euros.

Une loi québécoise « bloquante »

Malheureusement, la loi sur l’assurance médicaments freine le recours aux médicaments génériques dans la province, ce qui profite aux groupes pharmaceutiques qui proposent des médicaments princeps.

Génériques : focus sur le QuébecPour augmenter le taux d’utilisation des génériques, l’ACMG propose une modification de ce texte pour les « régimes privés d’assurances collectives ». D’ailleurs, les acteurs de l’assurance chargés de gérer ces régimes privés sont eux aussi favorables à une telle modification de la loi.

En France, que vous soyez plutôt princeps ou génériques, mieux vaut posséder une bonne mutuelle santé. En effet, avec une couverture santé adaptée à ses besoins, il est possible de bénéficier d’une prise en charge totale ou partielle des différents frais de santé. Et, pour trouver le contrat le plus adapté, pensez à utiliser un comparateur d’assurances santé.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS