Assurance santé

Bientôt des zones non-fumeurs dans les parcs de Paris ?

Publié par le , Mis à jour le 04/07/2018 à 11:11

Interdiction de fumer dans les parcs : Paris bientôt comme Strasbourg ?

La décision d’interdire le tabac dans les parcs et jardins publics de Strasbourg fait des émules. Réunis au Conseil de Paris, des élus du groupe Radicaux de gauche, centre et indépendants (RGCI) viennent de déposer un vœu pour que des zones non-fumeurs soient créées dans les parcs de la capitale.

Mise à jour : Le Conseil de Paris a voté pour que 4 parcs soient non-fumeurs dès cet été. Il s'agit d'une expérimentation et les fumeurs ne seront donc pas verbalisables. Les 4 parcs seront sélectionnés dans les prochaines semaines. 

Lutter contre le tabagisme et la banalisation de la cigarette

Les Parisiens devront-ils bientôt fumer leur cigarette en dehors des parcs et jardins publics ? Le groupe des Radicaux de gauche centre et indépendants (RGCI) vient de déposer un vœu au Conseil de Paris afin de créer des zones non-fumeurs dans les parcs de la capitale. Une mesure qui serait semblable à celle appliquée à Strasbourg. Depuis le 1er juillet, les Strasbourgeois n’ont plus le droit de fumer dans les parcs et jardins publics de leur ville.  A travers ce vœu, les élus de la Ville de Paris souhaitent lutter contre la banalisation de la cigarette et le tabagisme. Ces derniers expriment également leur volonté de voir ces parcs propres, sans aucun mégot sur le sol.

Ce vœu, qui doit être prochainement étudié, s’inscrit dans la lignée de celui formulé en 2015 et appliqué la même année. Depuis 3 ans, il est interdit de fumer proche des aires de jeux pour enfants, sous peine d’être verbalisé de 38 €. Si un Parisien y abandonne son mégot, l’amende monte automatiquement à 68 €.

Une décision saluée par l’association des Droits des non-fumeurs (DNF)

Les associations anti-tabac n’ont pas tardé à réagir à cette proposition. « Cette mesure s’inscrit dans le contexte plus général de toutes les pollutions tabagiques que peuvent subir les non-fumeurs au quotidien dans certains endroits, comme les terrasses de cafés et restaurants, les abribus, ainsi que les parcs publics », iniduqe Gérard Audureau, porte-parole de l’association des Droits des non-fumeurs (DNF). Pour lui, cette mesure est importante car répond à un « devoir d’exemplarité à l’égard du jeune public ». Mais l’exemplarité n’est pas le seul objectif. A Strasbourg par exemple, la décision d’interdire de fumer dans les parcs doit permettre de moins fumer tout court.

Cette décision fait également écho à ce qu’il se fait sur certaines plages. A Ajaccio, Nice, ou encore Saint-Malo, certaines plages sont non-fumeurs. Une accumulation qui fait enrager quelques fumeurs. Interrogée par l’AFP, Antoinette s’inquiète : « On ne peut plus fumer nulle part ! ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES