Assurance santé

Biogen développe un nouveau médicament pour Alzheimer

Publié par le

La maladie d'Alzheimer touche 900 000 personnes en France

Pour la première fois, un traitement véritablement efficace contre la maladie d'Alzheimer pourrait voir le jour. Le laboratoire américain Biogen a levé le voile sur les encourageants résultats de son nouveau médicament aducanumab. En France, cette maladie touche 900 000 personnes, dont la majorité ont plus de 65 ans.

Des premiers résultats peu convaincants

En 2015, les laboratoires Biogen et Esaï (Japon) avaient ouvert deux études en parallèle pour tester l'efficacité d'un nouveau traitement contre la maladie d'Alzheimer : l'aducanumab. Ce nom quelque peu singulier désigne un anticorps monoclonal qui cible l'amyloïde, responsable de la destruction des neurones dans l'Alzheimer. C'est le principe de l'immunothérapie.

Ces deux études sont nommées EMERGE et ENGAGE et impliquent respectivement 1 647 et 1 638 patients. Mais de prime abord, les résultats ne furent pas à la hauteur des attentes des laboratoires, d'après les données récoltées sur 1 748 patients traités jusqu'en décembre 2018. Le 21 mars 2019, les travaux de recherche avaient donc été stoppés. « Lors de cette analyse de futilité, on lève le voile pour savoir qui est traité et qui ne l'est pas. Le produit n'ayant pas montré de différences entre les deux groupes, le laboratoire a acté la suspension de ses travaux (ndlr : le groupe testé avec le véritable médicament et le groupe placebo) », explique Bruno Dubois, professeur et neurologie à la Pitié-Sapêtrière et directeur de l'Institut de la mémoire et de la maladie d'Alzheimer.

40% des patients ont gagné en autonomie

Mais depuis, un nouveau lot de données de 2 066 patients relevées de décembre 2018 à maris 2019 se sont révélées bien plus concluantes. « Une nouvelle analyse approfondie de cet ensemble de données plus vaste a montré un résultat différent de celui prédit par l'analyse de futilité », a annoncé Biogen. En effet, l'étude Emerge a témoigné d'une régression significative du déclin cognitif. Biogen a donc officialisé la reprise de la troisième phase de son étude.

Parmi les nouveaux échantillons testés, 23% des troubles cognitifs ont été réduits et 40% des patients ont vu en autonomie en net progrès. Ces récents résultats contrastent grandement avec les anciens. Biogen a donc procédé à une demande d'autorisation du médicament aurpès de la Food and Drug Administration (l'administration américaine des denrées alimentaires et médicaments) pour le début de l'année 2020.

Un véritable bon pour la recherche

La maladie d'Alzheimer n'est pas une mince affaire et a toujours représenté un défi inextricable pour la médecine. Ces vingt dernières années, quelques 400 études d'ampleur internationale avaient été abandonnées suite à l'absence de résultats probants. Mais la nouvelle a été chaleureusement accueillie par les communautés concernées par Alzheimer : « Aducanumab : une lueur d'espoir », titrait la Fondation Vaincre Alzheimer sur Facebook lors d'un live. Bruno Dubois ajoute : « c'est tout simplement la première fois qu'un médicament semble efficace contre les lésions observées chez les patients et les symptômes d'Alzheimer. »

Récemment, un test par pris de sang s'était également montré efficace à 94% pour dépister la maladie jusqu'à 20 ans avant sa déclaration. Le combat contre l'Alzheimer est donc loin d'être enterré !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES