• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

C'est parti pour la vaccination antigrippe

Publié par le

A l’heure où l’humanité s’inquiète surtout du virus Ebola, Philippe Brouqui, chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Nord de Marseille, a rappelé, le 16 octobre dernier, jour où la campagne antigrippe a démarré en région PACA, l’importance de se faire vacciner face à la grippe qui peut s’avérer mortelle.

On se vaccine de moins en moins en région PACA

La Région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) se mobilise fortement en vue de sensibiliser la population à la vaccination antigrippe.

En effet, les résidents de la région sont de moins en moins attirés par la vaccination du fait d’une certaine minimisation des risques de cette maladie et les chiffres le confirment : le taux de vaccination en 2013 n’a été que de 47 %.

Cette mobilisation est une initiative de l’agence régionale de la santé (ARS) PACA et de la CPAM, inquiets de la baisse du recours à la vaccination et du fait que seuls 448 000 des 950 000 personnes invitées à se faire vacciner ont répondu présents en 2013.

Durant cette année, 8 individus sur les 32 personnes hospitalisées en réanimation dans la région ont péri sous l’effet d’une grippe aggravée par de nombreuses complications.

La grippe banalisée

D’après Philippe Brouqui, la grippe est une pathologie trop souvent « banalisée ». Les gens ont tendance à confondre symptômes grippaux et grippe et peuvent penser que se faire vacciner n’est pas nécessaire.

Toutefois, c’est une précaution à prendre, rappelle ce spécialiste. De fait, la Sécurité sociale sensibilise avant tout les personnes dites « à risques », c’est-à-dire les seniors qui ont dépassé les 65 printemps ou les malades chroniques, soit 970 000 personnes environ.

D’ailleurs, il faut savoir que, pour ces personnes, la Sécurité sociale prend en charge les dépenses liées à la vaccination. En revanche, les personnes qui ne sont ni enceintes, ni malades chroniques, ni seniors devront payer 6 euros en moyenne pour le vaccin, à moins qu’elles ne possèdent une bonne couverture santé qui prendra en charge tout ou partie des frais liés à la vaccination.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES