Assurance santé

Cancer du col de l'utérus : des experts dénoncent le non-remboursement d'un test

Publié par le

L'Assurance Malaide va t-elle rembourser le test HPV ?

Des spécialistes dénoncent le non-remboursement d’un test pour la détection du cancer du col de l’utérus recommandé par les autorités sanitaires. Aujourd’hui, 35 euros sont non remboursés par l’Assurance Maladie.

35 euros non remboursés par l’Assurance Maladie

Des spécialistes sont montés au créneau pour dénoncer le non-remboursement d’un dépistage du cancer du col de l’utérus. Un test pourtant recommandé par les autorités sanitaires qui permet d’éviter des interventions chirurgicales. En 2017, les professionnels de la santé encourageaient les femmes à effectuer le test HPV. Le test qui coûte 35 euros n’est pour le moment pas remboursé par la Sécurité Sociale : « Dix-huit mois après leur publication, l'Assurance-maladie n'a pas pris en compte les nouvelles recommandations dans les remboursements, écartant la majeure partie des femmes de notre pays d'un dépistage optimal » expliquent les experts. Pour le moment, le test HPV n’est remboursé que pour «  les cas prévus par les anciennes recommandations » déplorent les spécialistes. Ils soulignent que cette absence de remboursement ne permet pas aux femmes défavorisées de se faire dépister.

Un frottis recommandé tous les trois ans

Selon les chiffres de l’Institut National du Cancer, le cancer du col de l’utérus est le 10ème cancer le plus fréquent chez la femme. Il est encore responsable d’un peu plus de 1 000 morts par an. Aujourd’hui, c’est l’un des seuls cancers pour lesquels le pronostic se dégrade. Voilà pourquoi, le frottis et la vaccination contre le papillomavirus sont les meilleurs moyens de lutter contre le cancer du col de l’utérus. Il est donc important pour les femmes de 25 à 65 ans de se faire dépister. Comme l’indique le site de l’Assurance Maladie, le premier frottis est conseillé à l’âge de 25 ans. Deux autres frottis sont à réaliser à un an d’intervalle. Si les résultats sont normaux, un dépistage tous les trois ans est suffisant. 90% des cancers du col de l’utérus peuvent ainsi être évités.

L’Assurance Maladie rembourse à hauteur de 70% le prélèvement et la lecture du frottis. 60% pour le test HPV si le frottis est anormal.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES