Assurance santé

Cancer du sein : les petites tumeurs soignées en une journée

Publié par le

Avec le Pavillon Plus, la patiente peut sortir le jour même de son opération

Le centre Antoine Lacassagne de Nice expérimente une machine de radiothérapie capable de traiter des petites tumeurs du cancer du sein. En moins d’une heure, une ablation et un traitement par rayons X sont effectués.  

Ablation et radiothérapie d'une petite tumeur en moins de 1 heure

Et s’il était possible de soigner le cancer du sein en une journée ? C’est ce qu’expérimente en ce moment même le centre Antoine Lacassagne de Nice. Les médecins proposent aux patientes atteintes de petites tumeurs une opération et dans la foulée une radiothérapie sous anesthésie. Deux interventions en une qui permettent à la patiente de sortir le jour même de l’hôpital.

Pour cela, la tumeur de la patiente ne doit pas dépasser « 2 centimètres de diamètre et sans atteinte ganglionnaire ». Durant l’opération, le chirurgien commence par retirer la tumeur avant de faire intervenir le « Pavillon Plus ». Une machine révolutionnaire capable d’envoyer des rayons X au plus près de la zone traitée. En moins d’une heure, une ablation et un traitement par radiothérapie sont effectués. Habituellement, la radiothérapie ne s’effectue qu’après la cicatrisation. Une cicatrisation qui peut prendre entre 4 à 6 semaines. Le traitement par rayons X s’étale entre 6 et 7 semaines à raison de cinq jours sur sept.

Sept patientes traitées depuis octobre 2018

Résultat : la patiente n’a plus besoin de faire des allers-retours entre son domicile et l’hôpital. Des économies sont ainsi réalisées par la patiente mais aussi par l’établissement de santé. Pour le moment, le Pavillon Plus est toujours en phase d’essai au sein du centre Antoine Lacassagne. Selon les chiffres de RTL, sept malades ont d’ores et déjà été traitées via cette nouvelle méthode depuis octobre 2018.

Pour que le traitement du Pavillon Plus soit validé par la Haute Autorité de santé, il faut que moins de 4% de rechutes soient décelées chez les patientes. Une dizaine d’hôpitaux se sont montrés intéressés par cette machine capable de traiter des petites tumeurs. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES