Assurance santé

Champignons : attention aux intoxications, déjà 500 cas signalés

Publié par le , Mis à jour le 28/10/2019 à 08:47

Attention à la hausse des intoxications liées aux champignons

Cette période automnale est propice à la cueillette des champignons. Un vrai bonheur pour les adeptes de la discipline. Attention tout de même aux intoxications liées à la consommation du légume. L’Anses met en garde et prodigue quelques conseils.

Une intoxication qui peut provoquer la mort

Amateurs de champignons, soyez prudents. L’Anses met en garde les adeptes de la cueillette sur les nombreux cas d’intoxication. En l’espace de deux semaines, ce sont 493 cas qui ont été recensés. Généralement, ils ne sont que 4 à 90 personnes à se présenter chaque semaine dans les centres antipoison.  

L’agence rappelle que ce type d’intoxications peut avoir des conséquences sur la santé : troubles digestifs sévères, atteintes du foie pouvant nécessiter une greffe ou dans les cas les plus sérieux la mort de la personne.  

Face à des cas qui se multiplient, l’Anses et la Direction générale de la santé (DGS) font quelques recommandations :

  • Ne ramasser que les champignons que vous connaissez. Attention car certains champignons vénéneux ressemblent à certains champignons comestibles.
  • Au moindre doute, faire contrôler sa récolte par un spécialiste. Sachez que les pharmaciens ainsi les associations de mycologie peuvent aussi vous venir en aide.
  • Cueillir les champignons en bon état et surtout prélever la totalité du légume (pied et chapeau).
  • Ne pas cueillir près des sites potentiellement pollués.
  • Bien séparer les spécimens après la récolte.
  • Bien se laver les mains après la récolte.
  • Ne pas proposer sa récolte à des jeunes enfants.
  • Consommer les champignons dans les deux jours et les mettre dans le réfrigérateur.

Prendre en photo les champignons cueillis

Outre ces recommandations, il est important d’avoir le réflexe de prendre en photo sa cueillette. En cas d’intoxication, ce cliché pourra être très utile aux toxicologues qui pourront déterminer les sortes de champignons ramassés.

Les premiers symptômes peuvent apparaître 12 heures après avoir ingéré l’aliment. Si la personne commence à être prise de vomissements, de diarrhées, de tremblements, de troubles de la vue, il est nécessaire de contacter le Samu ou le centre antipoison le plus proche.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES