Assurance santé

Champignons : attention aux intoxications !

Publié par le

Vigilance, lors de la ceuillette des champignons

L’histoire se répète d’année en année. Les cas d’intoxication aux champignons peuvent passer du simple au double durant la période automnale. Pour ne pas être victime d’une intoxication, mieux vaut respecter quelques consignes simples prodiguées par l’Anses.

Les champignons vénéveux ressemblent beaucoup aux comestibles

La période automnale est souvent propice à la cueillette des champignons. Une activité qui peut parfois virer à l’intoxication alimentaire. Chaque année, des centaines d’amateurs de champignons en font l’amère expérience. En 2019 par exemple, l’ANSES révèle que les cas d’intoxication se multiplient au mois d’octobre. A l'époque, 493 cas sont recensés en 15 jours. Un chiffre bien éloigné des 4 à 90 personnes qui se présentent chaque semaine dans les centres antipoison.

Dans la majorité des cas, les intoxications résultent d’une confusion avec des champignons comestibles. Une méprise qui peut avoir des conséquences sur la santé : troubles digestifs sévères, des atteintes du foie qui peuvent nécessiter une greffe ou dans les cas les plus graves le décès de la personne.

Face à des cas qui se multiplient, il est important d’avoir en tête quelques règles simples qui vous éviteront d’avoir une mauvaise surprise :

  •  Il ne faut ramasser que des champignons que vous connaissez. Rappelons que certains champignons vénéneux ressemblent, à si méprendre, à des champignons comestibles.
  • Si vous avez le moindre doute, faîtes contrôler votre cueillette à un spécialiste. Sachez que les pharmaciens et les associations de mycologie pourront aussi vous donner un coup de pouce.
  • Lors de votre cueillette, il  faut impérativement prélever la totalité du légume à savoir la tête et le chapeau.
  • Ne pas cueillir les champignons dans des zones polluées
  • Au retour de votre promenade, il faut bien séparer les spécimens
  • Bien se laver les mains après la récolte
  • Ne pas proposer sa récolte à des jeunes enfants 
  • Il faut consommer impérativement les champignons dans les deux jours après la récolte et les placer dans le réfrigérateur

Bien que cela ne soit jamais un réflexe, il faut dans la mesure du possible, prendre en photo votre récolte. Dans le cas d’une intoxication, les toxicologues pourront ainsi déterminer le légume responsable et mettre en place le traitement adéquat.

Sachez que les premiers symptômes apparaissent dans les 12 heures suivant la consommation. En cas de vomissements, de diarrhées, de trouble de la vue ou de tremblements, contactez le 15 ou le centre antipoison le plus proche de chez vous.

Le chien peut aussi être victime d’une intoxication aux champignons

Si les Hommes peuvent être victimes d’une intoxication aux champignons, les animaux ne sont pas en reste. Comme pour son propriétaire, un chien qui ingère un champignon vénéneux peut mettre en danger sa santé.

Si lors d’une promenade, l’animal consomme un champignon, il faut avoir le réflexe de lui retirer de la gueule et consulter un vétérinaire. Dans les cas les plus préoccupants, il pourra être hospitalisé.

Il est ainsi judicieux de contracter une assurance chien-chat. Selon la formule souscrite, l’assurance pourra couvrir les frais vétérinaires. Il faut alors faire attention à certaines garanties comme les visites chez le vétérinaire, les médicaments qui seront prescrits, les examens et analyses…

Afin de trouver la meilleure assurance qui convient à vos besoins, n’hésitez pas à utiliser un comparateur d’assurances. Un outil qui vous permettre d’obtenir en quelques minutes, des offres d’assurances.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES