• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

Chômage : couvrir ses frais de santé malgré tout

Publié par le

Une personne qui a perdu son emploi aura tendance à résilier son assurance santé, faute de moyens financiers stables. Toutefois, que l’on soit ou non sans emploi, on demeure exposer à certains risques de santé. En effet, même si vous êtes chômeur, bénéficier du remboursement d’une mutuelle santé est très important car une maladie peut arriver à tout moment et être malade ne vous aidera pas à retrouver un emploi. Explications.

Quelle assurance santé choisir ?

Normalement, le chômeur perçoit des allocations chômage calculées selon la complémentaire santé chômeur. A défaut, il existe quelques options pour bénéficier de la prise en charge d’une assurance santé :

  • Si vous vous retrouvez au chômage suite à un licenciement, vous pouvez être couvert par la complémentaire santé de votre ancienne entreprise. Vous pouvez garder les avantages de cette couverture si vous continuez à payer une partie des cotisations. De son côté, votre ancien employeur doit aussi continuer à cotiser pour un délai de 9 mois maximum. Mais, dès que vous serez embauché, il faudra informer votre ancien employeur pour l’annulation de la mutuelle ;
  • Vous pouvez également souscrire une complémentaire santé à titre individuel. Mais, cette option vous reviendra plus chère que la complémentaire santé de groupe car vous serez seul à payer pour votre assurance santé. Toutefois, tout dépend de la teneur des garanties qui ont votre préférence et une formule avec les garanties de base ne vous coûtera pas trop cher. Pour vous y retrouver, n’hésitez pas à réaliser un comparatif de mutuelles.

Conserver la mutuelle d’entreprise

Pour continuer à bénéficier d’une prise en charge des frais de santé au titre de la mutuelle d’entreprise, il faut satisfaire à quelques conditions.

Au-delà de votre ancienneté au sein de l’entreprise e de l’indemnisation perçue, il faut savoir que la complémentaire santé d’entreprise peut continuer à profiter au chômeur qu’il ait signé un contrat à durée indéterminée (CDI) ou un contrat à durée déterminée (CDD).

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES