Assurance santé

Cigarette électronique : doit-on s'inquiéter pour notre santé ?

Publié par le

La cigarette électronique est-elle dangereuse pour la santé ?

Après le décès aux Etats-Unis d’une utilisatrice de cigarette électronique et l’hospitalisation de 215 autres personnes, les autorités sanitaires tirent la sonnette d’alarme. En juillet déjà, l’OMS avait jugé la vapoteuse « incontestablement nocive ». Mais alors, la cigarette électronique est-elle vraiment dangereuse pour la santé ?

Un décès et 215 hospitalisations aux Etats-Unis

Douleur dans la poitrine, essoufflements, faible pression sanguine, toux, etc. : les cas de maladies pulmonaires survenues chez des vapoteurs se multiplient ces dernières semaines. Aux Etats-Unis, les autorités américaines dénombrent un décès et 215 hospitalisations. Tous attribués à l'utilisation de la cigarette électronique. Les premiers éléments de l'enquête conduite par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies américain (CDC) révélaient, le 22 août dernier, que « dans de nombreux cas, les patients ont déclaré avoir utilisé des produits contenant du THC [...] Toutefois, aucun produit spécifique n’a été identifié pour l'ensemble des cas et aucun produit n’a été lié de façon concluante aux maladies ». Le vapotage serait donc le seul point commun entre toutes ces affaires.

La cigarette électronique est visée par de nombreuses études depuis son apparition. La dernière en date, menée par l’Organisation Mondiale de la Santé, la jugeait comme « incontestablement nocive ». « Bien que le niveau de risque associé aux SEAN (systèmes électroniques d’administration de nicotine) n’ont pas été mesurés de manière concluante, les SEAN sont incontestablement nocifs et devront donc être régulés », indiquait dans son rapport l’OMS.

Un manque de recul sur l’usage de l’e-cigarette

Alors, cigarette électronique est-elle dangereuse pour la santé ? En France, le comité national contre le tabac admet ne pas avoir suffisamment de recul : « Actuellement, le recul est insuffisant pour répondre de façon formelle. Pourtant, il est vraisemblable que vapoter soit moins dangereux que fumer, mais ce moindre risque vraisemblable reste à confirmer et à quantifier ». Les études scientifiques sont en effet partagées sur le sujet.

Si des travaux plus complets sont attendus, certains experts parviennent à s’accorder sur quelques points et notamment sur le fait que commencer par vapoter plutôt que fumer représente un risque.

Les émissions d’une cigarette électronique contiennent des substances toxiques et cancérigènes. De plus, puisque la plupart des liquides contiennent de la nicotine, vapoter est, au même titre que fumer une cigarette traditionnelle, une pratique très addictive. Pourtant, une enquête de l’OFDT publiée en juin 2019 indiquait qu’en France, 52,1 % des lycéens ont déjà expérimenté la cigarette électronique. En 2015 ils n’étaient « que » 35,1 %.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES