Assurance santé

Cigarettes électroniques : 18 morts et plus de 1 000 malades aux Etats-Unis

Publié par le

Le nombre de victimes de cigarettes électroniques en hausse aux USA

Aux Etats-Unis, l'épidémie de maladies pulmonaires liées à la consommation de e-cigarettes progresse à un rythme effréné. Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies, le bilan est désormais de 18 morts et plus de 1 000 malades.

Le CDC s’inquiète d’une progression rapide de l’épidémie

La crise sanitaire est bien réelle de l’autre côté de l’Atlantique. Aux Etats-Unis, l'épidémie de maladies pulmonaires liées à la consommation de cigarettes électroniques ne faiblit pas. Au contraire, elle ne cesse de progresser. Jeudi 3 octobre, les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont annoncé un bilan de 18 morts et 1080 malades. Il y a encore une semaine, ce dernier était de 12 décès et 805 malades.

Outre la reclassification d’anciens cas, les nouveaux cas se présentant dans les hôpitaux progressent continuellement. « Malheureusement, l'épidémie [...] continue à un rythme rapide », a indiqué Anne Schuchat, haute responsable des CDC. Si le nombre de victimes croît de manière exponentielle c’est aussi parce qu’il est aujourd’hui impossible d’identifier les produits responsables.

La Food and Drug Administration procède aux analyses

Il y a quelques semaines, la CDC avait découvert que les e-liquides utilisés par les victimes contenaient de l’huile e-vitamine E. Des substances huileuses qui pourraient à l’origine de maladies pulmonaires. Interrogé par Franeinfo, le professeur Bertrand Dautzenberg, tabacologue, ancien pneumologue et président de Paris Sans Tabac, expliquait que les malades pourraient souffrir d’une pneumopathie lipoïde, ou pneumopathie huileuse. Une pathologie causée par l’inhalation de substances lipidiques.

Les dernières analyses effectuées par la Food and Drug Administration (FDA) ne sont pourtant pas aussi catégoriques. « Les échantillons que nous analysons donnent des résultats différents, et aucune substance unique n’a été identifiée », a expliqué Judy McMeekin, de la FDA. Anne Schuchat a d’ailleurs confirmé lors d’une conférence qu’à ce stade de l’enquête, « nous devons garder l’esprit ouvert et admettre que les sources dans une partie du pays ne soient pas forcément les mêmes qu’ailleurs ».

Le Massachusetts, premier État à interdire la vente de toutes les vapoteuses

Dans ce contexte inquiétant, le gouvernement américain a décidé de prochainement interdire la vente de cigarettes électroniques aromatisées. « Beaucoup de gens pensent que le vapotage c’est formidable […] Cela n’a rien de formidable, cela crée plein de problèmes », avait alors indiqué le président américain, Donald Trump. Une position partagée par de nombreux gouverneurs qui ont décidé de prendre les devants. Le Michigan et New-York ont ainsi décidé de suspendre la vente des vapoteuses aromatisées. Le Massachusetts est quant à lui devenu le premier État américain à interdire la vente de toutes les e-cigarettes. Au vu de la progression de l’épidémie, cette liste pourrait rapidement s’allonger.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES