Assurance santé

Combien les complémentaires santé ont-elles vraiment économisé en 2020 ?

Publié par le , Mis à jour le 19/02/2021 à 12:21

D'après le courtier en assurances collectives Henner, les complémentaires santé ont réalisé moins d'économies que prévues en 2020. Les Français semblent bien avoir repris le chemin des cabinets médicaux après le premier confinement. Un constat qui pourrait expliquer les hausses de cotisations constatées le mois dernier.

Vraies ou fausses économies ?

C’était une conclusion qui paraissait évidente en fin d’année dernière : les mutuelles santé ont fait des économies en 2020, à l’instar des assureurs auto, moto ou encore habitation. Pourquoi en étions-nous certains ? Les restrictions de déplacements, et la volonté de ne pas encombrer les cabinets médicaux, ont bien contribué à un renoncement aux soins de la part des Français, en particulier chez les spécialistes (ORL, ophtalmologistes…).

Or, pour les mutuelles santé, moins de consultations, c’est aussi moins de remboursements à verser. En restant chez eux, les assurés ont ainsi fait épargner aux complémentaires 2,6 milliards d’euros. D’ailleurs, le gouvernement s’en est lui aussi aperçu : d’où la taxe exceptionnelle d’1,5 milliards d’euros qu’il a imposé au secteur de l’assurance santé. Cette « contribution », payable l'année dernière et cette année, vise en effet à rendre aux contribuables une partie des cotisations versées en l’absence de prises en charge.

Sauf que, finalement, après épluchage des chiffres, il semblerait que les complémentaires santé n’aient pas mis autant de côté que ce que l’on aurait pu d’abord imaginer. C’est en tout cas la conclusion d’une étude menée par le courtier en assurances collectives Henner, qui s’est intéressé à la consommation médicale l’année dernière.

 

 

Des soins rattrapés à partir de la rentrée

Il en ressort ceci : les mutuelles santé ont bien fait des économies, mais surtout lors du premier confinement. Ce constat s’avérerait bien moins exact concernant le confinement du mois de novembre. Selon le courtier, la chute de consommation de soins a pu atteindre 90% selon les actes lors du confinement du printemps. Mais, par la suite, la tendance semble davantage s’être alignée sur le nombre de prises en charge médicales de 2019 : à partir de la rentrée, les Français ont rattrapé les soins sur lesquels ils avaient pris du retard.

En moyenne, la consommation médicale aurait chuté de 65% entre mars et mai, mais aurait, à l’inverse augmenté de 1% pendant le reconfinement, entre le 1er novembre et mi-décembre. Il faut se souvenir que ce second couvre-feu total était malgré tout plus « léger » que le premier, et qu’il permettait notamment l’accès à certaines activités. Sur cette période, les consultations dentaires ont par exemple bondi de 18% sur douze mois. 

Une baisse de la consommation médicale qui ne serait que de 11,3% en 2020

Au total, le cabinet Henner table sur une baisse de la consommation de 11,3% en 2020, par rapport à 2019. Une diminution moins élevée que celle imaginée au premier abord. Un chiffre qui ne prend de plus pas en compte les remboursements qui s’effectueront cette année mais demandés en 2020.

En tout cas, cette conclusion permet de relativiser quelque peu la houle qui s’abat sur le secteur des complémentaires depuis le début d’année. Elles ont d’abord été épinglées par l’UFC-Que Choisir, en raison d’augmentations de tarifs constatées sur le mois de janvier (sur 600 contrats individuels en provenance de 123 organismes différents).

Une hausse qui a alerté les pouvoirs publics, et a replacé le secteur dans le viseur du gouvernement. Récemment, Olivia Grégoire, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie n’a pas exclu de rappeler les complémentaires à l’ordre si cette inflation des tarifs se poursuivait. Pour rappel, ils auraient déjà grimpé de 4% en 2019, puis de 5% en 2020, selon une enquête de l’association de consommateurs.

En tout cas, si la cotisation de votre contrat santé fait partie de celles qui augmentent, n’oubliez pas que depuis le 1er décembre dernier il est possible de résilier à tout moment votre engagement, après un an de souscription. Vous pouvez ainsi comparer le prix des mutuelles et les couvertures toute l’année, gratuitement, et en ligne.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}