Assurance santé

Comment profiter de lunettes à 0 euro avec Easy-verres ?

Publié par le , Mis à jour le 30/11/2021 à 10:00

Le site de vente de lunettes en ligne Easy-verres étend son offre de monture à 0 euros. En élargissant cette prestation aux autres partenaires du site, il propose maintenant à près de 20 millions de Français de bénéficier de lunettes à 0 euro.

Optique : plus de partenaires pour plus de lunettes à 0 euro

Le site Easy-verres se qualifie comme le numéro 1 des lunettes sur internet. Cette plate-forme qui fait déjà trembler les opticiens n’a pas fini ses secousses. La société vient d’annoncer qu’elle élargissait son service de lunettes à 0 euro. Si auparavant une période de test ciblait uniquement les adhérents d’Unéo et de la MGEN, c’est maintenant 14 assureurs qui acceptent ce dispositif comme Alptis, AXA, Humanis ou la MACIF. Avec cette liste de partenaires, Easy-verres.com permet ainsi aux adhérents d’avoir des lunettes sans reste à charge, ils sont environ 20 millions en France à être affiliés à ces mutuelles.

Lorsque l’assuré se rend sur Easy-verres, il lui suffit de faire sa commande en ligne parmi un choix de 500 lunettes (si son contrat de complémentaire le permet). Il reçoit ensuite la monture et les verres qu’il doit faire assembler par un opticien figurant sur la liste des 750 partenaires. Lors de la réception de la commande un courrier est à envoyer à l’Assurance maladie et le système est basé sur le tiers payant en ligne.

De quoi permettre à plus de Français de porter des lunettes ?

Cette annonce devrait permettre à de nombreux Français d’enfin s’orienter vers ces soins qui sont, après les soins dentaires, les moins sollicités par les Français à cause des coûts. Pour se faire rembourser ses lunettes il faut en général une bonne mutuelle santé qu'il est possible de configurer à la carte suivant ses besoins.

Les Français sont encore frileux envers l'achat de lunettes en ligne. Pourtant cet acte devrait de plus en plus se démocratiser avec l’augmentation croissante de l’utilisation des services numériques.

via argusdelassurance.com

Le tiers payant dans l’optique

Le tiers payant est un système qui permet à un patient de ne pas avancer de frais quand il consulte un médecin, qu’il achète des médicaments…Généralement, un assuré qui a besoin de se soigner doit avancer les frais et se fait rembourser par la suite. En fonction des cas, le tiers payant est intégral ou partiel. Le malade n’a donc pas a avancé d’argent et n’a pas à s’inquiéter de recevoir son remboursement.

Qui peut bénéficier du tiers payant intégral ?

Le tiers payant de l’Assurance maladie est ouvert à certaines catégories de patients. Sont éligibles :

• les bénéficiaires de la CSS (ex CMU et ACS) ;• les bénéficiaires de l’AME ;• les femmes enceintes à partir du 6ème mois de grossesse • les examens de prévention bucco-dentaire dispensés aux enfants ou adolescents âgés de 6, 9, 12, 15 et 18 ans, ainsi que les soins consécutifs à cet examen, pour les enfants de 6 et 12 ans• les victimes d’un accident de travail ou d’une pathologie professionnelle ;• les personnes participant à un dépistage organisé (par exemple, une mammographie effectuée lors du dépistage du cancer du sein) ;• les personnes hospitalisées dans un établissement sous convention avec l’Assurance maladie comme les cliniques mutualistes ;• les mineurs de plus de 15 ans consultant pour une contraception ;• les personnes atteintes d’une affection de longue durée (ALD).

Comment savoir si le médecin pratique le tiers payant ?

Si vous ne savez pas si le praticien pratique le tiers payant, vous pouvez lui poser la question avant votre consultation. Une information que vous pouvez retrouver sur les plateformes de réservation de rendez-vous.

Chez l’ophtalmo et comme chez un médecin traditionnel, vous pouvez aussi profiter du tiers payant.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES