Assurance santé

Complémentaire santé : les Français satisfaits, 64% des étudiants assurés

Publié par le , Mis à jour le 04/02/2020 à 15:50

91% des Français ont une complémentaire santé

Selon un sondage de la FNIM, 57% des sondés sont attachés et fidèles à leur complémentaire santé. Autre enseignement de cette enquête, 48% des personnes qui n’ont pas de mutuelle estiment qu’elles peuvent sans passer.

57% des sondés sont attachés et fidèles à leur mutuelle

Les Français semblent satisfaits de leur assurance santé. C’est ce que révèle une étude menée par la FNIM et relayée par l’Argus de l’assurance. D’après cette enquête menée auprès d’un échantillon de 1 000 personnes, 57% des sondés se disent « attachés et fidèles », 38% ne le sont pas forcément et 5% envisagent de changer d’assurance.

Seuls 91% des Français sont assurés par une complémentaire santé. Un taux qui dégringole à 70% chez les jeunes de 18 à 24 ans et à 64% chez les étudiants. Sans surprise, les personnes qui gagnent de moins de 20K euros par an ne sont que 83% à avoir une assurance.

Autre donnée intéressante, les personnes qui n’ont pas d’assurance santé le font en connaissance de cause. Ils sont 48% à considérer qu’elles peuvent s’en passer. L’autre moitié regrette de devoir faire l’impasse sur cette protection.

35% des franciliens de moins de 35 ans ne sont pas assurés

Récemment, le baromètre de la santé le Parisien-Sosem a révélé que 10,5% des Franciliens n’ont pas de complémentaire santé. Un taux qui atteint 35% pour les moins de 35 ans. Des chiffres qui laissent sceptiques car depuis la réforme de 2016, les entreprises sont dans l’obligation de proposer une complémentaire santé aux salariés. Pour les personnes qui ont peu de ressources, une complémentaire santé solidaire a été lancée en 2019.

Ne pas avoir de mutuelle peut avoir des répercussions sur le porte-monnaie d’un malade. Rappelons que l’Assurance maladie ne rembourse la plupart des consultations à hauteur de 70%. En 2018, la participation de la Sécurité sociale était de 78.1% soit une hausse de 0.2 point entre 2009 et 2018.

Les frais non pris en charge incitent de nombreux Français à renoncer aux soins. Selon un sondage BVA paru en 2019, plus de six Français sur 10 ont déjà renoncé à se soigner pour des raisons financières ou en raison de difficultés à obtenir un rendez-vous chez le médecin.

Le reste à charge zéro encore méconnu des Français

Pour venir en aide aux Français qui n’ont pas encore de complémentaire santé, le gouvernement a lancé le reste à charge zéro. Encore méconnue, cette mesure est entrée en vigueur le 1er janvier 2020 et s’installera progressivement jusqu’en 2021.
Cette réforme offre la possibilité à un patient de s’équiper d’une paire de lunettes, d’un équipement dentaire ou encore d’une prothèse auditive sans à avoir ouvrir son porte-monnaie.

Concernant l’équipement dentaire, certaines couronnes et des bridges sont désormais remboursés. Dès le 1er janvier 2021, ce sont 46% des prothèses amovibles qui seront prises en charge par l’Assurance maladie.

Désormais, les opticiens ont l’obligation de proposer 17 montures adultes et 10 modèles enfants dans deux coloris pour un montant qui n’excède pas 30 euros. Pour proposer des produits de qualité, les verres doivent être amincis et traités contre les rayures et les reflets. Pour la Fédération nationale des opticiens de France (Fnof) et le Rassemblement des opticiens de France (Rof), la réforme 100% a une incidence sur leur activité.

Les assurés auront aussi accès à certains appareils auditifs à hauteur de 950 euros maximum dès le début de l’année 2021.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES