Complémentaire santé : les tarifs ont explosé depuis plus de 10 ans

Publié par Arthur Pied le 13/06/2018 à 11:01 , Mis à jour le 06/09/2022 à 14:44
700 vues 1 réaction Note

Une enquête de l'UFC-Que Choisir vient de dénoncer, via une étude publiée mardi, la « dérive » des mutuelles santé. En 10 ans, les tarifs des complémentaires n’ont cessé d’augmenter. Les frais de gestion ont quant à eux pris + 30 % depuis 2010. Il existe toutefois des astuces pour payer moins cher sa mutuelle santé, malgré la hausse généralisée du prix des assurances.

Une hausse de 47 % des montants des cotisations

Les complémentaires santé épinglées par l'UFC-Que Choisir. Selon une enquête de l'association de consommateurs UFC-Que choisir les tarifs des mutuelles santé n’ont cessé d’augmenter depuis plus de 10 ans. Les cotisations versées par les assureurs sont en effet passées de « 468 euros par personne et par an en moyenne en 2006 à 688 euros en 2017 ». Soit une hausse de 47 % alors que dans le même temps l’inflation était elle de 14 %. Ce qui correspond de fait à une progression trois fois plus importante. Si Le Parisien rappelle que la fiscalité sur les contrats de complémentaire santé est passée de 2,56 % en 2006 à 13,27 % en 2011, cette hausse ne justifie « que moins du tiers de la progression », a indiqué l'UFC.

Une « grave dérive » sur les frais de gestion

Pour l’association de consommateurs, cette enquête met en exergue une « grave dérive » des frais de gestion qui ont progressé de 30 % depuis 2010. En 2016, ces derniers s’élevaient à 7,2 milliards €, sur un total près de 40 milliards € de cotisations. Dont plus de 2,8 milliards pour les seuls ais d'acquisitions (communication, publicité, rémunération des intermédiaires). Un phénomène qui avait déjà alarmé la Cour des comptes en 2016. A eux seuls, ces frais de gestion représentent depuis 2010 36 % de la hausse des cotisations. Des frais de gestion qui n’ont en outre augmenté « deux fois plus vite » que les remboursements. Des remboursements qui sont justement pointés du doigt. Si les montants des cotisations ont explosé, les mutuelles et complémentaires ne remboursent que 13% des dépenses de santé. Un chiffre qui reste stable.

Un taux de redistribution trop bas

Cette enquête, publiée à la veille du Congrès de la Mutualité française, indique également que le taux de redistribution a nettement diminué. Selon l’UFC, 66% des cotisations reviennent aux assurés individuels. Contre 76 % pour les contrats collectifs. Pour certains contrats individuels, il est de 50 %. Pour l’association, ces dérives s’expliquent en partie par des garanties santé difficilement lisibles et qui « empêchent largement la comparaison et atténue la concurrence ». Autre phénomène inquiétant, le manque de transparence quant à l’organisation du secteur. Alors que le nombre de complémentaires santé était de 1 702 en 2011, il est passé à 477 en 2017.

Face à ce constat, l’UFC-Que Choisir demande aux pouvoirs publics « d’encadrer la comparabilité des offres » mais aussi de publier dans les brochures « l’arrêté prévu par la loi Hamon de 2014, pour une liste standardisée d’exemples de remboursements en euros ». Pour l’association, les complémentaires devraient également être contraintes de publier leur taux de redistribution avant la souscription.

Mutuelle santé : comment payer moins cher malgré la hausse des tarifs d'assurance ?

Il existe plusieurs astuces pour diminuer sa cotisation d'assurance santé, malgré la hausse généralisée des tarifs. Il faut tout d'abord veiller à souscrire les garanties dont vous avez réellement besoin : si vous avez des problèmes optiques, mieux vaut miser sur une mutuelle qui rembourse très bien les lunettes et lentilles, mais vous n'aurez peut-être pas besoin d'une très bonne couverture dentaire, si vous n'avez jamais eu de problèmes de dents, par exemple. 

Les couvertures et remboursements d'un contrat de mutuelle sont ajustables, et il est important de ne pas payer pour des soins dont vous n'avez pas besoin. Bien sûr, les besoins de santé changent avec l'âge, mais il sera toujours temps de résilier votre assurance si votre mutuelle ne vous convient plus (depuis décembre 2020 il est possible de résilier son contrat santé sans frais ni motif à partir d'un an de souscription).

Si vous avez un petit budget pour votre mutuelle, vous pouvez aussi opter pour la formule d’assurance santé la plus restreinte : dans notre comparateur, et chez la plupart des assureurs, il s'agit de la formule dite économique, qui va prendre en charge uniquement les frais les plus lourds : les frais d’hospitalisation (il existe aussi la formule budget : elle indemnise les frais d'hospitalisations et la plupart des soins, mais à des niveaux de remboursements restreints). Autre astuce : payer votre prime d’assurance à l’année (et non mensuellement) vous permet d'obtenir une baisse de vos cotisations santé d'environ 5%. 

Pour payer moins cher sa mutuelle santé, il est aussi possible de profiter des promotions offertes par les complémentaires à leurs nouveaux clients. Ces offres, qui sont le plus souvent des mois de cotisations ou des frais de dossiers offerts, peuvent être retrouvées sur notre comparateur d'assurance santé en ligne.

Le regroupement de vos contrats peut, lui aussi, vous aider : regrouper ses contrats chez une seule compagnie d’assurance (auto, habitation, santé …) peut permettre de négocier un geste commercial avec votre assureur. De même, la souscription d'une même mutuelle pour l'ensemble des membres de la famille vous fait souvent profiter de tarifs plus compétitifs : vous payerez forcément plus cher si chaque membre de la famille a son contrat chez une mutuelle différente...

Sur ce même principe de mutualisation, il existe également, dans certaines villes, des mutuelles communales : ces dernières sont souscrites collectivement, ce qui permet d'obtenir une couverture santé à un prix réduit (renseignez-vous auprès de votre mairie). Enfin, du côté des salariés du privé, rassurez-vous : depuis la loi ANI, les employeurs de privé ont l'obligation de fournir une couverture santé à leurs salariés, via un contrat collectif souscrit auprès d'une mutuelle. Ces offres souscrites collectivement sont souvent très intéressantes financièrement et en termes de remboursements.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
UCCELLO jean-jacques 18/11/2019 à 16:30
c'est bien ce que l'on constate depuis quelques année ,une augmentation substantielle des tarifs , une baisse des remboursement ,et un service dégradé d''année en année

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES