Assurance santé

Coronavirus : Qare, spécialiste de la téléconsultation répond à Assurland

Publié par le , Mis à jour le 14/04/2020 à 15:14
253 vues 1 réaction Note

Qare, spécialiste de la téléconsultation répond à Assurland

Alors que la France fait face à l’augmentation du nombre de cas et de décès liés au Coronavirus, Pauline Lebrec, responsable marketing et  communication chez Qare, spécialiste de la téléconsultation revient pour Assurland sur l’assouplissement des règles de la consultation 2.0.

Pouvez-vous nous présenter Qare ?

Qare est une solution de téléconsultation créée en 2017, aujourd'hui leader de la téléconsultation en France. Nous permettons aux professionnels de santé de proposer un suivi à distance de qualité à leurs patients, et nous facilitons l'accès aux soins des Français qui en ont besoin. Nous nous adressons à tous les patients et toutes les spécialités médicales. Nous sommes une solution 100 % française, co-fondée par un médecin, avec une Direction médicale, et également un Comité scientifique qui nous accompagne depuis nos débuts. 

Que représente Qare ? 

En quelques années, Qare s'est imposé comme le partenaire du monde médical pour la téléconsultation, grâce à son expertise et sa démarche de co-construction avec les professionnels de santé. 80 000 téléconsultations ont réalisées avec Qare en 2019, avec un taux de satisfaction de 98 % chez les patients et chez les professionnels. Qare mise énormément sur la formation des praticiens grâce à une offre de formation initiale et continue via la Qare Academy. Enfin, nous développons en parallèle une solution dédiée aux entreprises (Qare Entreprise) et une solution dédiée aux pharmacies avec une gamme d’objets connectés. 

Comment fonctionne votre solution ?

Pour le patient comme pour le professionnel, Qare est très simple et sécurisé d'utilisation. Le patient prend rendez-vous en consultation vidéo via le site qare.fr ou une des applications Qare (iOS ou Android) avec le praticien de son choix, à l'heure de son choix. Les professionnels, quant à eux, indiquent leurs disponibilités en téléconsultation sur Qare, gèrent facilement leur agenda et démarrent les consultations vidéos avec les patients qui ont pris rendez-vous. Les médecins peuvent délivrer des ordonnances sécurisées par QR code que le patient retrouve dans son espace personnel, avec son compte-rendu de téléconsultation. Les échanges sont sécurisés, le secret médical est garanti et les données personnelles des patients sont protégées. 

Quelles sont les personnes qui utilisent Qare ? 

Notre solution s’adresse à tous. Par ailleurs, nous remarquons une utilisation accrue chez la population féminine, plutôt âgée entre 30 et 45 ans. Nous aspirons à une accélération de la démocratisation de la télémédecine afin qu’elle profite à tous. C'est aussi pour cela que nous avons lancé notre offre Qare Pharmacie, car il n'y a pas de désert phamaceutical en France. 

Je n’ai pas d’ordinateur, ni de tablette, puis-je me rendre chez mon pharmacien pour utiliser votre service ?

Avec notre solution Qare Pharmacie, tout à fait ! Nous avons spécialement développé une trousse d’objets connectés, très légère (500g environ) et mobile, installée dans la pharmacie, qui permet au patient de transmettre ses constantes au médecin pendant sa consultation vidéo. Concrètement, cela veut dire que chaque pharmacie qui dispose d'une salle de confidentialité et d'un ordinateur connecté à internet peut proposer la téléconsultation avec Qare à ses clients, sans avoir besoin d'installer de cabine ou d'infrastructure lourde. 

Comment s’effectue le remboursement ? 

Comme pour les consultations en présentiel, le remboursement dépend de la situation du patient dans le parcours de soin. C’est le médecin qui détermine la situation du patient lors de la téléconsultation. Par ailleurs, pour le patient, le tarif d'une téléconsultation est le même que pour une consultation, et dépend du médecin (secteur 1 / secteur 2) 

Le 8 mars dernier, Olivier Véran, ministre de la santé annonce un assouplissement de la téléconsultation, de quoi s’agit-il ?

Nous saluons la décision du Ministre de la Santé d’avoir privilégié l'assouplissement de la téléconsultation au regard des enjeux sanitaires actuels. Cet assouplissement permet la prise en charge intégrale des téléconsultations (c’est-à-dire sans reste à charge) pour les personnes atteintes ou potentiellement infectées par le COVID-19, même si elles n'ont pas vu le médecin en présentiel au cours des 12 derniers mois, et n'ont pas été orientés par leur médecin traitant ou n'ont pas de médecin traitant.

Doctolib a annoncé une gratuité de son service pour les médecins, allez-vous faire de même ?

Depuis le début de l'épidémie, nous avons mis gratuitement notre solution à disposition de tous les médecins généralistes et spécialistes. Nous allons plus loin et nous avons également mis en place une formation accélérée pour les médecins, toujours gratuite, pour leur permettre d'être disponibles dans les plus brefs délais pour leurs patients. Toutes nos équipes sont pleinement mobilisées pour répondre à la crise et nous espérons en sortir au plus vite.

Depuis la propagation du Coronavirus sur le territoire, avez-vous remarqué une augmentation des consultations 2.0 ?

Oui, nous observons davantage de sollicitations des patients et des médecins ces derniers jours. Nous bénéficions déjà d’une croissance très forte depuis un an, mais depuis le début de l'épidémie, nous pouvons parler d'une sur-croissance. La téléconsultation est un des "geste-barrière" pour lutter contre la propagation des risques épidémiques. Elle permet d'éviter les déplacements aux personnes les plus fragiles, de désengorger les salles d'attentes et de protéger les soignants du risque de contagion. 

Cela va peut-être initier les Français à la téléconsultation ?

Comme chaque Français, nous espérons une fin rapide de cette épidémie. Nous saluons tous les professionnels sur le terrain qui luttent au quotidien contre le virus, parfois dans des conditions extrêmes. Peut-être que cela va accélérer un changement d'usage, mais pour l'instant nous sommes pleinement concentrés sur l'aide que nous pouvons apporter pour combattre le Covid-19.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
Mounier Marie-Geneviève 03/04/2020 à 11:44
Je n'ai pas reçu mon ordonnance et mon adresse mail était bonne, il y avait une erreur à la fin de mon nom Mounier écrit mouniet mais pas sur le mail, j'ai pu le vérifier avec l'avis demandé.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES