Assurance santé

Covid-19 : dose de rappel (3e dose), validité des tests... Les annonces d'Olivier Véran

Publié par le , Mis à jour le 25/11/2021 à 17:51

La cinquième vague de Covid est bel est bien là et les fêtes arrivent à grand pas. Pour lutter contre la recrudescence des cas, le gouvernement a adopté plusieurs mesures. Olivier Véran, ministre de la Santé, les a révélées ce jeudi 25 novembre.

La 3e dose sera ouverte à toutes les personnes majeures

Première annonce à retenir : « le rappel vaccinal sera ouvert à tous les adultes dès cinq mois après leur première injection » contre six mois jusqu'alors, a annoncé Olivier Véran. Toutes les personnes majeures pourront donc recevoir leur troisième dose de vaccin à partir du samedi 27 novembre.

Le pass sanitaire est conditionné à la dose de rappel à partir du 15 janvier

Autre nouvelle concernant cette dose de rappel : elle conditionnera l'accès au pass sanitaire à partir du 15 décembre 2021 pour les seniors et du 15 janvier 2022 pour le reste des personnes majeures.

Les tests négatifs ne seront valables que 24 heures seulement

Pour encourager les non-vaccinés à recevoir leurs doses, les tests dits « de confort », c'est-à-dire hors du cadre de symptômes de Covid-19, resteront payants. De plus, à partir de lundi, un test négatif ne donnera accès à un pass valide que de 24 heures, et plus 72 heures tel que c'était le cas.

Renforcement des contrôles du pass sanitaire dans les lieux recevant du public

Le gouvernement compte également renforcer les contrôles du pass sanitaire dans les lieux accueillant du public (bars, restaurants, discothèques, musées, cinémas, théâtres...). Cette mesure concernera surtout les bars, cafés et restaurants, pour lesquels les contrôles du pass sanitaire s'était « relâchés », d'après le gouvernement.

Le masque redevient obligatoire en intérieur

Cette annonce d'Olivier Véran marque également le retour du masque en intérieur, y compris les lieux dont l'accès est conditionné au pass sanitaire. À l'extérieur, les préfets auront la possibilité de l'imposer s'ils le jugent nécessaire.

Dépistage systématique des élèves dès le premier cas

Dans les classes, les dépistages vont se renforcer. Ainsi, dès qu'un premier cas de contamination au Covid sera déclaré, tous les élèves de la classe devront être dépistés. Les positifs devront rentrer chez eux, les négatifs pourront continuer à se rendre en cours.

Pas de confinement, ni de couvre-feu envisagé

Pour l'instant, « ni confinement, ni couvre-feu, ni fermeture anticipée des commerces, ni limitation de déplacement » est au programme, a annoncé Olivier Véran. Toutefois, ces mesures ne sont pas exclues « par principe ». « Un des enseignements que je tire depuis 18 mois, c'est qu'il ne faut jamais rien exclure par principe, cette épidémie continue de surprendre le monde entier », a expliqué Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement.

Les gestes barrières

Enfin, le ministre de la Santé a rappelé l'importance des gestes barrières et a appelé à leur strict respect, particulièrement concernant l'aération des pièces.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES