Assurance santé

Covid-19 : faut-il rendre le vaccin contre le coronavirus obligatoire ?

Publié par le , Mis à jour le 27/08/2020 à 17:35
496 vues 1 réaction Note

Les enfants doivent être vaccinés avant 18 mois

La menace Covid est installée en France et dans le monde depuis plusieurs mois et les recherches sur un potentiel vaccin avancent. Mais alors que six vaccins sont en phase de test en France, on apprend également que 30 % des Français pourraient être réticents à se faire vacciner. Faudrait-il rendre ce vaccin obligatoire ?

De nouveaux vaccins contre le Covid-19 sont en phase de test

L'épidémie de Covid-19 est en train de reprendre, d'après les chiffres les plus récents. On constate en effet un rebond des cas de Covid en France. Et pour Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique, le virus reste le même : « C'est le même que début mars en France, la situation n'a pas changé. Il est peut-être un peu plus contagieux, mais pas moins virulent », a-t-il expliqué sur RMC.

Mais le spécialiste se veut rassurant, « nous sommes en train de gagner cette guerre [ndlr : contre le Covid-19] », avait-il affirmé. Pour remporter cette victoire, il compte notamment sur le développement de vaccins qui devraient être disponibles « l'année prochaine », selon lui. Six vaccins seraient « dans la dernière phase d'expérimentation », c'est-à-dire celle permettant de savoir si le vaccin protège effectivement l'être humain de la contamination. Les tests vont donc devoir concerner des dizaines de milliers de personnes. « On sait qu'ils suscitent une réponse immunitaire qui semble adaptée, explique Arnaud Fontanet. Maintenant, il faut savoir si cette réponse immunitaire protège. C'est ça l'essai de phase 3. »

Moins de passages en réanimation

Autre élément rassurant, la prise en charge des patients atteints de Covid-19 s'est grandement améliorée. « La bonne nouvelle, c'est que les six mois d’expérience de traitement des patients nous ont permis, grâce aux anticoagulants, grâce à la corticothérapie, de faire beaucoup mieux (…) On divise par deux à peu près le risque de passer en réanimation, donc c'est un très grand progrès », a allégué Arnaud Fontanet.

Et les soins en eux-mêmes se sont eux-aussi améliorés : « Quand vous aviez 30 ans, vous aviez 70 % de chance de guérison (au début de l'épidémie, NDLR), maintenant c'est 80%, et quand vous aviez 70–80 ans, vous aviez 20 % de chance de guérison, maintenant c'est 30 % [ndlr : en réanimation] », a constaté le spécialiste.

30 % des Français ne sont pas sûrs de vouloir se faire vacciner

Pour certains spécialistes du corps médical comme Michel Cymes, la victoire contre le Covid passe nécessairement par la vaccination de la population. C'est une question de « responsabilité vis-à-vis des autres », écrit-il sur RTL. Car si une partie de la population refuse de se faire vacciner, elle met en danger les personnes les plus fragiles n'ayant pas pu avoir accès au vaccin, « notamment pour des raisons médicales ».

Et d'après plusieurs enquêtes d'opinion, 30 % des Français ne sont pas sûrs de se faire vacciner. Plusieurs motifs sont exposés : certains doutent simplement de l'efficacité des vaccins en général, d'autres encore pensent qu'attraper le Covid ne les mettra pas en danger. Généralement, ce sont les mêmes qui ne se vaccinent pas contre la grippe.

La vaccination obligatoire en France

À savoir qu'en France, 11 vaccins sont obligatoires. Les maladies concernées sont : la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite (« DTP ») , la coqueluche, la rubéole, la rougeole, les oreillons, les infections invasives à pneumocoque, à méningocoque C et à Haemophilus influenza b. Dans le cas où un enfant ne serait pas vacciné, pourrait lui être refusé l'entrée en crèche, école, garderie, colonie de vacances ou activités en collectivité en général.

D'autres vaccins peuvent également être recommandés dans certains contextes. C'est par exemple le cas du vaccin BDG contre la tuberculose, de la varicelle, de l'hépatite A ou encore de l'infection à papillomavirus humain (HPV) pour les adolescentes entre 11 et 14 ans.

Faut-il rendre le vaccin contre le Covid-19 obligatoire ?

La question qui se pose donc est la suivante : faut-il rendre le vaccin contre le Covid-19 obligatoire ? La question divise les Français. D'une part et si l'on s'en tient aux recommandations du personnel soignant, la vaccination est essentielle afin de bien protéger la population. C'est une question de « responsabilité », tel que le mettait en évidence Michel Cymes.

D'autre part, les arguments contre une obligation de se vacciner sont nombreux. Pour certains, c'est une entrave à la liberté individuelle et cet argument fait mouche aux États-Unis au sein de la communauté « antivax ». En outre, 39 % des Français estiment que le risque encouru par la vaccination est supérieur à ses bénéfices, d'après un sondage Odoxa réalisé pour Le Figaro et France Inter en juillet 2017. Autre argument de poids pour une partie de la population, parfois considéré comme « complotiste » : les vaccins obligatoires profiteraient à de grandes corporations pharmaceutiques. Des Français y voient des enjeux d'intérêts entre l'industrie pharmaceutique et l'État qui les gouverne.

« Dans une société de plus en plus individualisée, la contrainte de la vaccination est moins acceptée. Car cette dernière est surtout pensée comme un acte individuel, qui concerne seulement le choix de l'individu », analysait Jocelyne Raude, chercheuse à l'Institut de recherche pour le développement (IRD). Dans le contexte pandémique auquel nous faisons face, il est difficile de donner un avis tranché tant la question semble diviser. Mais pour l'instant, la priorité médicale est la finalisation des différents vaccins contre le Covid-19, bien qu'il ne faille pas perdre de vue les questions de société impliquées.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
Alderweireldt 21/09/2020 à 11:31
Non à l'obligation du vaccin. Fabrication à la va vite. C'est bien actuellement on sait que le virus a muté 7 fois et il ne sait plus alors il contamine à tout va , il est beaucoup moins virulent. Encore quelques mois et nous allons avoir 60% d'immuniser. Le plus gros est derrière nous. Je suis pour le masque et lavage des mains pas trop de gel SVP

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES