Assurance santé

Covid-19 : le port du masque va-t-il être généralisé dans les entreprises ?

Publié par le , Mis à jour le 14/08/2020 à 16:24

Les Français vont-ils devoir porter un masque entreprise ?

Ce sera « le plus gros sujet de la rentrée » pour de nombreux professionnels de la santé. Alors que les cas de Covid-19 augmentent, le port du masque dans les entreprises se pose de plus en plus. Une consultation avec les partenaires sociaux devrait trancher la question.

22% des clusters signalés dans les entreprises

Devra-t-on bientôt porter le masque en entreprise ? Alors que le port du masque se généralise dans les espaces publics, la question de l’élargissement de la mesure se pose de plus en plus.

Selon Santé Publique France, 22% des clusters signalés au début du mois d’août se trouvaient dans les entreprises dont la moitié d’entre eux en région Ile-de-France. C’est plus que les établissements de santé (16%), les établissements sociaux (10%) ou les transports (1%).

Face à ces chiffres, les professionnels de santé se mobilisent pour rendre le port du masque obligatoire dans les entreprises et mettre en place un nouveau protocole : «  Le protocole actuel en entreprise est désuet, il doit absolument être renouvelé,  il se base sur la distanciation physique, ça n’a plus vraiment de sens » explique Martin Blanchier, médecin santé publique et co-dirigeant de la société Public Health Expertise à Ouest France.

Rappelons qu’aujourd’hui, le port du masque est obligatoire quand la distanciation sociale n’est pas possible. De grandes entreprises comme Engie ou PSA ont d’ores et déjà mise en place la mesure. Par ailleurs, des contrôles sont fréquemment effectués pour vérifier le respect des consignes.

Interrogé sur LCI, le médecin explique que le port du masque en entreprise sera « le plus gros sujet de la rentrée » car « beaucoup d’entreprises préparent septembre avec des salariés en présentiel » avant de rappeler que «  si quelqu’un tousse à son bureau, il peut contaminer l’ensemble des salariés, même si la distanciation physique est respectée ».

Le gouvernement a annoncé la tenue d’une consultation avec les partenaires sociaux sur le port du masque en entreprises. Les syndicats sont plutôt favorables à cette idée. Cependant, la Confédération des petites et moyennes entreprises ne souhaitent pas la généralisation du port du masque trouvant l’idée excessive.

Paris et les Bouches-du-Rhône « en zone de circulation du virus »

Paris et le département des Bouches-du-Rhône ont été classés « en zone de circulation active » du Covid-19. Selon un décret qui vient de paraître au Journal officiel, les préfets concernés pourront prendre des mesures plus restrictives.

Parmi ces mesures on retrouve : la limitation des déplacements autorisés, la fermeture des restaurants et des musées ou l’interdiction de certains rassemblements ou des marchés.

Une décision prise en raison de plusieurs signaux. C’est le cas du taux d’incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants). A Paris, il est de 65,7 pour un seuil fixé à 50.

Dans une interview accordée à France Inter, Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé a tenu à préciser : « Nous surveillons aussi une vingtaine de départements qui sont au-dessus d’un certain seuil de vigilance ».

Le masque obligatoire dans de nombreuses communes

Pour éviter une seconde vague, les préfets et les mairies ont décidé de généraliser le port du masque dans les endroits publics. C’est le cas de certaines rues de Paris, de la Rochelle, de Nice ou encore de Cannes.

Depuis Beyrouth, Emmanuel Macron avait conseillé aux Français «  la plus grande vigilance », «  être masqué systématiquement dans les lieux clos » et « quand on ne peut pas tenir les distances de sécurité, mettre un masque ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES