Assurance santé

Covid-19 : télétravail, fermeture des écoles...quelles alternatives au reconfinement ?

Publié par le , Mis à jour le 02/11/2020 à 15:01

Vers une durcissement des restrictions ?

Les nouveaux cas de Covid-19 laissent craindre le pire. En l’espace de 24 heures, 52 000 nouveaux cas ont été détectés. Selon le président du Conseil scientifique, ce nombre devrait plutôt se situer autour des 100 .000 obligeant à adopter des mesures plus strictes.

100.000 cas quotidiens ?

La situation sanitaire est « difficile, voire critique », c’est ce qu’annonce lundi 26 octobre, Jean-François Delfraissy. La veille, 52 000 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures sont recensés. Mais selon le président du Conseil scientifique, le nombre de nouveaux cas quotidiens se situerait plutôt autour des 100.000 : « Ca veut dire qu’on a un virus qui circule de manière extrêmement rapide » précise-t-il au micro de RTL et se dit même « surprise de la brutalité de l’épidémie depuis 10 à 15 jours ».

Pour limiter une saturation des services de réanimation, le gouvernement a décidé d’un couvre-feu de 21h à 6H du matin dans 54 départements. Une décision qui ne pourrait pas être suffisante.Si le reconfinement est dans toutes les têtes, des alternatives pourraient être décidées cette semaine par l’executif.

Un couvre-feu de 19H à 6h du matin ?

Depuis plusieurs jours, les spécialistes évoquent un durcissement du couvre-feu. C’est d’ailleurs une des idées de Jean-François Delfraissy qui encourage à « un couvre-feu plus massif, à la fois dans ses horaires, dans son étendue au niveau du territoire national, et qui puisse également être mis en place le week-end ». Certains professionnels parlent d'une plage horaire s’étalant de 19h à 6 heures du matin.

Rendre le télétravail obligatoire

Dans son interview du 14 octobre 2020, Emmanuel Macron avait abordé le sujet du télétravail. A l’époque, il ne fait que le préconiser « là où c’est possible et négocié au plus près du terrain, deux à trois jours de télétravail par semaine ». Le Président estime que : « le télétravail quand on a une résidence secondaire sympathique et qu’on travaille, c’est chouette. Quand on a un appartement, que les enfants sont à la maison, qu’on a de la promiscuité, ça devient vite lourd. On a besoin d’échanger avec des collègue ».

Comme l’indique au Parisien, Benjamin Davido, de l’hôpital de Garches, le télétravail est une méthode qui fonctionne si un salarié s’y tient « cinq jours sur cinq » et non deux ou trois jours par semaine.

La fermeture des collèges et lycées

Invité de BFM TV, Antoine Flahaut estime « qu’il ne faudrait pas que les écoles rouvrent à la rentrée des vacances de la Toussaint. En tout cas les écoles secondaires (collèges et lycées) et les universités dans leurs enseignements présentiels ». Les écoles primaires pourraient rester ouvertes avec un port du masque obligatoire pour les élèves dès le CP.

Vers un reconfinement moins dur ?

François Delfraissy évoque une seconde piste pour tenter de limiter la seconde vague : un reconfinement moins dur que celui de mars dernier. Un reconfinement qui « permettrait probablement de conserver une scolaire et qui permettrait aussi de conserver un certain nombre d’activités économiques, qui pourrait être de plus courte durée et qui serait suivi de conditions de déconfinement très particulières puisqu’on déconfinerait en passant par un couvre-feu ».

Si rien n’est encore acté, le président de la région Grand Est appelle le gouvernement à « ouvrir un dialogue pour que les décisions soient bien comprises et acceptées par les Français ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES