Assurance santé

De nombreux médicaments retirés du libre-service en pharmacie

Publié par le , Mis à jour le 20/01/2020 à 11:41

Depuis le mercredi 15 janvier 2020, les médicaments faits à base de paracétamol, d'ibuprofène et d’aspirine ne sont plus disponibles en libre-service dans les pharmacies françaises. Ils restent cependant disponibles à la vente sans ordonnance. Pourquoi ce changement ? Nous faisons le point.

Doliprane, Efferalgan, Advil : demandez-les à votre pharmacien

Suite à une décision prise par L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM), certains médicaments auxquels nous sommes habitués ne sont plus accessibles en libre-service dans nos pharmacies. Cela concerne tous ceux contenant du paracétamol, de l'ibuprofène et de l’aspirine. Voici quelques exemples :

  • Médicaments à base de paracétamol : Doliprane, Efferalgan, Dafalgan, etc...
  • Médicaments à base d'ibuprofène : Advil, Nurofen, Spedifen, etc...
  • Médicaments à base d’aspirine : Aspégic, Novacetol, Aspro, etc...

Si vous souhaitez donc vous en procurer, il vous faudra obligatoirement les demander à votre pharmacien puisqu’ils se trouvent désormais de l’autre côté du comptoir. Une décision prise pour lutter contre l’automédication et les risques de surdosage en cas de consommation excessive de ce genre de médicaments. En effet, les Français sont adeptes de ces cachets et ont tendance à parfois mal les utiliser en les prenant pour tout et n’importe quoi sans connaître les risques possibles. Parce que oui, l’abus de Doliprane peut être très dangereux pour la santé !

Quels sont les risques en cas de surdosage ?

Mal à la tête, fièvre, courbatures musculaires, quels que soient les maux auxquels nous pouvons faire face, la solution est généralement de prendre un médicament tel qu’un Doliprane. Pourtant, nous ne les utilisons pas toujours de la bonne manière, et parfois même en excès. Le fait de pouvoir acheter ces produits en libre-service et sans ordonnance peut parfois donner l’impression qu’ils sont sans danger. Ce qui est, bien évidemment faux. Nous devrions donc bientôt trouver l’indication “surdosage = danger” sur les boîtes des cachets concernés.

  • Les risques en cas de surdosage de paracétamol

L’abus de médicaments contenant du paracétamol peut entraîner de sérieux problèmes de foie. Des lésions très graves peuvent apparaître nécessitant ainsi une greffe de foie pour la personne concernée. Le surdosage de paracétamol est d’ailleurs, en France, la première cause de greffe hépatique d’origine médicamenteuse.

Il est donc important de prendre quelques précautions lorsque l’on souhaite se soigner au paracétamol. En effet, il faut prendre la dose la plus faible, et ce, le moins longtemps possible. Il est également important de ne pas dépasser la dose journalière maximale et de respecter l’intervalle minimal entre chaque prise. En cas de fièvre, la prise de ce genre de médicament peut se faire sur 3 jours maximum, et sur 5 jours en cas de douleurs.

  • Les risques en cas de surdosage d’AINS (anti-inflammatoires non-stéroïdiens) : aspirine et ibuprofène

Consommer ce type de médicaments peut conduire à de graves complications rénales ou infectieuses. Dangereuses pour la personne concernée, elles le sont davantage pour les femmes enceintes puisqu’elles sont en plus très toxiques pour le fœtus à partir de son 6ème mois.

Pour consommer un AINS sans risques, il faut, comme pour le paracétamol, utiliser la plus faible dose sur la période la plus courte possible. Dès que les symptômes disparaissent, il faut immédiatement arrêter le traitement. Un traitement à ne surtout pas prendre en cas de varicelle. Il faut également éviter de prendre deux médicaments AINS différents en même temps. Enfin, les durées de traitement sont les mêmes que pour le paracétamol, c’est-à-dire maximum 3 jours en cas de fièvre et 5 jours en cas de douleurs.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}