Dépassements d'honoraires : le gouvernement interpellé

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > Dépassements d'honoraires : le gouvernement interpellé

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

Dépassements d'honoraires : le gouvernement interpellé

|
Consultations : 1441
Commentaires : 0
Dépassements d'honoraires : ce qu'en pense la CSMF

Etant désormais la « voix » des médecins libéraux auprès du gouvernement mais aussi des médias, le docteur Jean-Paul Ortiz, nouveau président de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) a décidé d’évoquer l’épineux sujet des dépassements d’honoraires. Explications.

Une prise en charge obligatoire

Dès son entrée en fonction, le nouveau président de la CSMF a adopté trois motions classiques dont la prise en charge obligatoire des dépassements d’honoraires pratiqués dans le cadre du contrat d’accès aux soins (CAS).  

L’avenant 8 de la Convention médicale d’octobre 2012 prévoit en effet la régulation des dépassements d’horaires par la mise en place du CAS auquel ont été invités à adhérer les médecins exerçant en secteur 2 ou titulaires d’un droit à dépassement permanent (DP).

Le 27 février 2013, la Caisse Nationale d'Assurance Maladie (CNAM) a ainsi présenté un nouveau dispositif ouvert aux praticiens du secteur 2. Cela permet notamment aux médecins à honoraires libres de bénéficier de la prise en charge par la CNAM d’une partie des cotisations sociales à hauteur de 4 300 euros par an, pour les actes réalisés aux tarifs opposables.

Près de 11 000 médecins à honoraires libres ont signé  avec l’Assurance Maladie ce dispositif issu de l’avenant N°8 à la Convention médicale.

La CSMF non satisfait

Premier syndicat de médecins libéraux, la CSMF n’est pas satisfaite de l’application réelle du CAS qui, selon elle, demeure encore incomplète. L’attitude des mutuelles en serait la cause car elles n’auraient pas rempli leur part du contrat.

C’est pourquoi le syndicat réclame que l’obligation, pour les mutuelles, de prendre en charge systématiquement les « compléments d’honoraires maîtrisés des médecins signataires du CAS, sans leur ajouter d’obligation supplémentaire et sans pénalisation pour le secteur 2 » soit introduite dans le cahier des charges des contrats responsables.

Du côté de l’assuré, le plus sûr moyen de bénéficier de la meilleure prise en charge des dépassements d’honoraires consiste tout simplement à souscrire une bonne assurance santé. A cette fin, il ne faut pas hésiter à utiliser un comparateur d’assurances, outil gratuit qui aide à s’y retrouver parmi les nombreuses offres proposées par les acteurs du secteur.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS