Assurance santé

Dépenses de santé : quelles nouveautés en 2019 ?

Publié par le

argent-budget-cochon-tirelire-mains

Cette année, quelques changements sont à prévoir en matière de santé, et notamment pour ce qui est des frais. Alors, les patients vont-ils plus, ou moins dépenser ? France Info a fait le point sur les changements prévus.

L’Assurance maladie rembourse 6 euros de moins

Premier changement opéré : des actes médicaux moins bien remboursés. Depuis le 1er janvier, l’Assurance maladie a diminué de 6 euros le remboursement des actes les plus « coûteux » ; entendez ceux dont le montant est égal ou supérieur à 120 euros. Parmi ces actes figurent l’ablation d'un nodule de la thyroïde ou bien encore le retrait de l'appendice par coelioscopie. Conséquence directe de cette mesure : une hausse de la « participation forfaitaire » du patient. Si elle était de 18 euros avant le 1er janvier, elle s’élève dorénavant à 24 euros. Une participation qui, dans la majorité des cas, est prise en charge par la mutuelle. Par le biais de son président Thierry Beaudet, la Mutualité française a exprimé son mécontentement en dénonçant une mesure injuste.

Réforme 100 % Santé, perruques pour le cancer et test de dépistage de la Trisomie 21

L’année 2019 marque le début de l’entrée en vigueur de la tant attendue réforme 100 % santé. Une entrée en vigueur progressive mais qui va d’ores et déjà être ressentie. Les prix de certains soins auditifs et dentaires sont en effet désormais plafonnés. C’est notamment le cas de certaines audioprothèses, pour lesquelles le prix de vente ne peut excéder 1 300 euros.

Autre bonne nouvelle pour les Français : de nouvelles consultations sont désormais prises en charge à 100 %. Il s’agit des examens obligatoires pour les enfants de moins de 6 ans. Une prise en charge intégrale sera également à prévoir pour les perruques pour le cancer et ce à partir du mois d’avril. Le remboursement des prothèses capillaires passera de 125 euros à 130 euros.  

Dernière nouveauté : le remboursement d’un test sanguin de dépistage de la Trisomie 21. Appelé « dépistage prénatal non invasif (DPNI) », ce test recommandé par la Haute autorité de santé (HAS) depuis mai 2017 et efficace à plus de 99 % coûte environ 390 euros. Il est désormais entièrement remboursé.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES