Assurance santé

Des épisodes caniculaires plus fréquents et des pics à 50 degrés en 2050

Publié par le

Les températures ne vont cesser d'augmenter

Ces dernières semaines, de nombreuses villes ont battu un record de chaleur. Si l’épisode caniculaire de cet été est difficile à supporter, préparez-vous car ce phénomène devrait être de plus en plus fréquent. En 2050, des pics à 55 degrés sont même prévus dans l'Est et le Nord de la France.

Une augmentation des records de températures maximales dans toute la France

Les mois d’été vont être de plus en plus chauds. La canicule de ces dernières semaines a été longue et a frappé la casi intégralité de la France. Plusieurs villes ont ainsi battu un record de chaleur. Des températures qui n’atteignent cependant pas celles de 2003. Mais ces dernières pourraient être pulvérisées dans un futur plus moins lointain. D’après une étude menée par sept chercheurs français (du Cerfacs, du CNRS, et de Météo France) publiée le 19 juillet dans Environmental Research Letters, les maximales pourraient dépasser les 50 degrés en 2050. « Nos modèles montrent que dès 2025 les records de chaleur commencent à grimper de 2 ou 3 degrés dans certaines régions. Ce réchauffement progresse petit à petit. Dans la seconde moitié du siècle, les records augmentent partout en France et de façon spectaculaire dans l'Est », indique Anne-Laure Gibelin, chercheuse à Météo-France et coauteure de l'étude.

Des pics à 50 degrés dans l'Est et le Nord de la France

D’après les simulations effectuées par les chercheurs, des pics de chaleur pourraient atteindre les 55 degrés dans l'Est et le Nord de l’Hexagone. Les moyennes des records de températures devraient augmenter de 9,9 degrés dans l'Est et de 7,7 degrés dans le Nord par rapport aux maximales actuelles. Dans les autres régions les moyennes seront à la hausse de 4,4 degrés à 6,6 degrés. Pour les sceptiques, sachez que cette étude vient corroborer les nombreuses projections internationales. Ces dernières prévoient une augmentation de 9 à 13 degrés des records de températures maximales en France d'ici à 2100. Si ces scénarios sont les plus pessimistes ils pointent tout de même l’urgence de la situation. Si les émissions actuelles de gaz à effet de serre  restent à un tel niveau, ces projections devraient toutefois s’avérer justes.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES