Des microparticules de plastique dans les eaux en bouteille

Publié par Astrid Verdun le 26/07/2022 à 12:51 , Mis à jour le 26/07/2022 à 13:11

D’après une étude récente, 78 % des eaux en bouteille les plus achetées en France contiennent des microparticules de plastique. Quelles sont les conséquences sur la santé ? Comment faire attention à ne pas en ingurgiter ?

“Nous buvons du plastique”

L’association Agir pour l’Environnement est à l’origine d’une étude qui prouve qu’en achetant des bouteilles de grandes marques “nous buvons du plastique”. 78 % des eaux en bouteilles les plus consommées sont concernées par ce sujet. L’étude s’est penchée sur 9 types de bouteilles :

  • Badoit, 
  • Carrefour (Source Montclar), 
  • Cristalline, 
  • Evian (bouteille 100% recyclée en 0,50 cl et bouteille d’1 litre), 
  • Perrier (bouteille bleue), 
  • Vittel (1 litre et Vittel Kids en 0,33 cl), 
  • Volvic. 

L’eau la plus contaminée destinée aux enfants 

Sur ces 9 bouteilles, 7 d’entre elles contiennent entre 1 et 121 microparticules de plastique. Lors de cette expérience, les bouteilles Volvic et Carrefour source Montclar ne contenaient pas de telles particules. 

En revanche, la plus contaminée est l’eau Vittel Kids dans laquelle on analyse 40 particules dans une bouteille de 33 cl, ce qui fait 121 particules par litre d’eau. Le rapport de l’association fait un calcul inquiétant : "À raison d’une moyenne de 131 litres d’eau embouteillée consommée par an, un enfant est donc susceptible d’ingérer, pour ce simple usage, près de 16 000 microparticules de plastique chaque année".

Quels sont les types de plastique ?

Les différents plastiques retrouvés sont le Polypropylène, le Polyéthylène et le Polyéthylène Terephtalate. Il semblerait que la contamination se fasse par le bouchon et par la bouteille, lors de sa dégradation. L’association prévient que "soumises à de fortes chaleurs et à la lumière, ces bouteilles d’eau pourraient rejeter des quantités de microplastiques encore plus importantes".

Les conséquences sur la santé

Nous ne connaissons pas encore les dangers liés à l’accumulation de ces microparticules dans l’organisme humain. De son côté, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) évoque des effets sur les animaux, notamment des dysfonctionnements intestinaux et des déséquilibres du microbiote. 

Toutefois, les médecins et l’association Agir pour l’Environnement recommandent d’éviter de consommer ces produits et de se tourner vers d’autres moyens de se désaltérer : l’eau du robinet, les gourdes, le verre consignable…

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES